MENU
Accueil
Olivier Marchal défend la police à la télé et glisse un petit tacle à Omar Sy
Écouter le direct
Omar Sy - Berlin - février 2020 (Photo : John Macdougall) / Olivier Marchal - Paris - 2013 (Photo : Patrick Kovarik)
Omar Sy - Berlin - février 2020 (Photo : John Macdougall) / Olivier Marchal - Paris - 2013 (Photo : Patrick Kovarik) ©AFP

Olivier Marchal défend la police à la télé et glisse un petit tacle à Omar Sy

L'acteur et réalisateur Olivier Marchal a voulu redorer le blason de la police et dénoncer la haine anti-flic sur le plateau de BFMTV lundi 8 juin.

Alors que les insultes contre les forces de l'ordre fusent sur les réseaux sociaux, Olivier Marchal était l'invité de Bruce Toussaint sur BFMTV lundi 8 juin. L'acteur et réalisateur est aussi ancien policier. Il a occupé ce poste pendant 12 ans et se sent donc particulièrement touché par ce sujet. Par ailleurs, il a réalisé des films policiers comme 36 quai des Orfèvres ou encore Carbone.

Une peur de "mourir entre les mains des forces de l'ordre"

De nombreuses personnalités publiques ont dénoncé sur leurs réseaux sociaux ou par d'autres biais médiatiques les violences policières et le racisme au sein de la police. C'est le cas par exemple de Camelia Jordana qui s'est exprimée à ce sujet dans l'émission de Laurent Ruquier On n'est pas couché, puis en prenant part au rassemblement du 2 juin pour demander justice pour Adama Traoré. Omar Sy a lui aussi participé à un rassemblement organisé après la mort de George Floyd, mais à Los Angeles. Il a également publié une lettre ouverte sur le site de L'Obs. Il y écrit à plusieurs reprises "réveillons-nous" et pose la question suivante : "ces hommes seraient-ils morts s’ils n’avaient pas croisé la route des forces de l’ordre ?" L'acteur y parle de cette peur "réelle" de "mourir entre les mains des forces de l’ordre." Il appelle à avoir "le courage de dénoncer les violences policières qui sont commises en France" pour ne plus être "spectateur d'un système violent."

Une "chasse au flic"

C'est ce genre de prise de parole qui a été de trop pour Olivier Marchal. Il dénonce une "chasse au flic" et explique qu'ils "sont toujours le bouc émissaire de l'instabilité et du désordre d'une société." Pour lui, on décide de faire ce métier pour "servir et protéger" et l'exercer doit être et rester une fierté. 

Bruce Toussaint demande au réalisateur "pourquoi ne pas croire aussi à la sincérité d'un Omar Sy qui a l'air de savoir ce que c'est que le racisme ?", ce à quoi il répond qu'il peut lui-aussi parler du "racisme anti-flic." Il ajoute ensuite, comme pour tacler l'acteur, "moi je ne suis pas Omar Sy, moi je paye mes impôts en France et tout va bien."

La femme d'Omar Sy, Hélène Sy, a réagi directement sur Twitter en tweetant des émojis vomissant puis en expliquant que ce qui la fait vomir, c'est "tout ce discours qui pue l’aigreur l’abus d’alcool et la haine jusqu’ici."