MENU
Accueil
Le coronavirus pénalise doublement la marque Nike
Écouter le direct
Magasin Nike à Hong Kong (Budrul Chukrut/SOPA Images/LightRocket)
Magasin Nike à Hong Kong (Budrul Chukrut/SOPA Images/LightRocket) ©Getty

Le coronavirus pénalise doublement la marque Nike

La marque Nike est doublement impactée par le Covid-19. En effet, sa valeur de marché est en chute libre, et son siège européen a dû fermer pour cause de contamination d'un de ses employés.

Le coronavirus Covid-19 va avoir de fortes conséquences économiques. Des événements sportifs, culturels, et autres rassemblements sont déjà annulés partout dans le monde. Pour Nike, les effets ne se sont pas fait attendre. En effet, l'entreprise américaine en paie déjà les frais déjà en Chine, et en Europe depuis hier.

Une valeur de marché en baisse 

Nike n'est pas une des seules entreprises à voir les effets du coronavirus en bourse, non. Mais la multinationale a vu sa valeur de marché chuter de 17 milliards de dollars depuis l'apparition du virus. Une des principales causes est la fermeture en Chine de presque la moitié de ses magasins par mesure de sécurité en pleine crise sanitaire. La firme explique également fonctionner avec des horaires réduits dans ceux qui demeurent ouverts, et avec un approvisionnement beaucoup moins important. Même si certains magasins ne sont pas fermés en Chine, les gens sortent moins se promener et limitent leurs déplacements, ce qui réduit par conséquent leur nombre de clients potentiels. Un impact réel donc, puisque la Chine représente à elle seule 15% des revenus totaux de Nike, et 40% de ses bénéfices. 

Fermeture du siège européen

Un deuxième coup de massue vient temporairement réduire l'activité de Nike, et c'est encore à cause de ce coronavirus et des mesures de sécurité qu'il engendre. Le siège européen de la marque, basé aux Pays-Bas, a dû fermer hier, lundi 2 mars, et le restera jusqu'à demain. Un des employés travaillant dans ces locaux de Hilversum a été testé positif au Covid-19. Il s'agit donc de nettoyer les bâtiments de fond en comble, afin d'éviter au maximum les risques de contamination. Ce sont à peu près 2000 employés qui sont affectés par cette situation...