MENU
Accueil
Newsweek hacké par un "cybercalifat"
Écouter le direct
Newsweek hacké par un "cybercalifat"
Newsweek hacké par un "cybercalifat" ©Radio France

Newsweek hacké par un "cybercalifat"

Le compte Twitter du magazine américain Newsweek a été piraté ce mardi matin par un groupe se présentant comme des "cybercalifats", soit des cyberdjihadistes.

Il est 10H45 du matin quand un tweet accompagné d'une photo étrange est posté par le compte Twitter de Newsweek. A l'image, un visage complètement voilé par un kefieh accompagné d'une phrase en français :

Je suIS IS (ndlr : ISIS, est l'équivalent de "EI", pour Etat Islamique.)

"Je suis IS IS" , une allusion ont nombreux messages et slogans "Je suis Charlie" qui ont été criés partout en France et dans le monde depuis le 7 janvier dernier. "Tant que les Etats-Unis et leurs satellites tueront nosfrères en Syrie, en Irak et en Afghanistan, nous détruirons de l'intérieur votre système national de cybersécurité" , ont publiés dans leur message les hackers.

Une sanglante Saint-Valentin

Même si le réseau social a repris rapidement le controle du compte du magazine américain, soit près de 20 minutes plus tard, les "cybercalifats" ont utlisé le compte de Newsweek pour envoyer des menaces à la première dame des Etats-Unis, Michelle Obama. "îCyberCaliphate Bloody Valentine's Day îMichelleObama! Nous vous observons, vous, vos filles et votre mari!"

Une fois que Newsweek a pu reprendre la main sur son compte Twitter, le magazine a publié un article d'excuses pour ses lecteurs."Nous nous excusons auprès de nos lecteurs pour tout ce qui aurait pu les offenser, ayant pu être envoyés à partir de notre compte pendant cette période, et nous travaillons à renforcer nos mesures de sécurité à la rédaction."

Crédit Photo : Screenshot / Twitter @newsweek