MENU
Accueil
Mort de George Floyd : Yannick Noah est gêné par le silence des sportifs blancs
Écouter le direct
Yannick Noah face à Laurent Delahousse - Capture "20h30, le dimanche" sur France 2
Yannick Noah face à Laurent Delahousse - Capture "20h30, le dimanche" sur France 2

Mort de George Floyd : Yannick Noah est gêné par le silence des sportifs blancs

Yannick Noah était l'invité de "20h30, le dimanche" sur France 2, il s'est exprimé sur l'actualité, il regrette le silence des sportifs blancs, le racisme est une injustice qui devrait toucher tout le monde.

Yannick Noah est une figure du tennis français, il était l'invité de "20h30, le dimanche" présenté par Laurent Delahousse sur France 2. Le journaliste interroge le sportif sur la mort de George Floyd : "Est-ce l'affaire de trop ?" :

Yannick Noah : "C'est l'affaire de trop, dans la mesure ou tout d'un coup, les gens, étonnement silencieux d'habitude, sont face à une réalité__, on voit un meurtre en image"

Il poursuit : "Ce qui me rassure en tant que métis, c'est qu'assez rapidement on parle d'injustice. Oui, c'est un noir, ça arrive depuis toujours, mais là tout d'un coup, il y a aussi les jeunes blancs, une jeune génération qui réalise qu'il s'agit de leur avenir à eux, ils ne veulent pas vivre dans ce monde-.". 

Laurent Delahousse demande à son invité ce qu'il pense de l'engagement de Gaël Monfils, Kylian Mbappé et Jo-Wilfried Tsonga contre le racisme et les violences policières, sa réponse en forme de constat interpelle le présentateur : "C'est bien que les jeunes s'en occupent mais moi ce qui me gêne c'est que ce sont tous des métis ou des noirs.". 

Le journaliste relance le dernier vainqueur français de Roland-Garros sur la nécessité que "des sportifs blancs" s'engagent sur la question, Yannick Noah répond : 

Oui, parce que leur silence me gêne, ça va plus loin que ça

Pour Yannick Noah, la lutte contre le racisme concerne chaque être humain, il ne s'agit pas d'une question de couleur de peaux, il poursuit :

"C'est une injustice qui devrait sensibiliser tout le monde. Moi, mes enfants sont métis. Mon dernier est blond, il est touché, comme moi, comme son frère qui est beaucoup plus brun. C'est un problème qui touche tout le monde. Il y a eu des fois des affaires plus ou moins étouffées. Je suis certains que les policiers en général font très bien leur travail, mais les brebis galeuses des fois on les a un peu soutenues.".