MENU
Accueil
Mort d’Aymen : une marche blanche en son honneur à Bondy
Écouter le direct
Des dizaines d'habitants de Bondy ont rendu hommage à Aymen devant le centre Nelson Mandela (BERTRAND GUAY)
Des dizaines d'habitants de Bondy ont rendu hommage à Aymen devant le centre Nelson Mandela (BERTRAND GUAY) ©AFP

Mort d’Aymen : une marche blanche en son honneur à Bondy

Une marche blanche en l’honneur d’Aymen se tiendra ce mercredi 3 mars à 16 heures à Bondy (93). Elle partira de l’espace Nelson Mandela et se terminera à la mairie de la ville.

Bondy est toujours endeuillée. Aymen, un adolescent de 15 ans, a été tué par balle vendredi 26 février par deux frères alors qu’il quittait le centre de loisirs Nelson Mandela. Les assaillants, âgés respectivement de 17 et 27 ans, se sont livrés à la police le lendemain avant d’être mis en examen. 

Lundi 1er mars, Stephen Hervé, maire (LR) de Bondy, avait annoncé qu’une marche blanche aurait lieu ce mercredi 3 mars en hommage à Aymen. Elle partira à 16 heures de l’espace Nelson Mandela où une gerbe y sera déposée, et se prolongera jusqu’à l’hôtel de ville de Bondy où une minute de silence sera respectée. 

"Stop à la violence !"

Son coach de boxe, Christophe Hamza, participera à la marche. Il avait avoué être complètement anéanti par la mort d’Aymen : " Mes élèves, ce sont tous mes enfants. Je suis leur coach, leur père, leur mère, leur frère." Sur un post publié sur son compte Facebook, l’entraineur du Chris' Fight Bondy, dont était membre la victime, avait fait part de toute sa " peine ", sa " douleur " mais aussi sa " colère ". " Nos clubs sont fermés depuis des mois, nos enfants tournent en rond__... Je n'incrimine personne mais nous devons réagir tous ensemble pour que cela ne se reproduise plus, STOP À LA VIOLENCE!! "

Tué à cause d'une rivalité entre boxeurs ?

Le 26 février, une première bagarre avait éclaté entre Aymen et les deux mis en cause. Ils avaient alors été séparés par les animateurs de la maison de quartier. Une seconde altercation avait eu lieu quelques heures plus tard quand le père de l’adolescent était venu chercher son fils. Les deux frères étaient alors revenus vers 17 heures et tournaient en scooter autour de l’espace Nelson Mandela. Le passager installé à l’arrière a ouvert le feu et a blessé mortellement Aymen à la poitrine. 

Selon le parquet de Bobigny, " il apparaît qu’un différend opposait la victime et ses agresseurs depuis près d’un an sans que l’origine ne soit, pour l’heure, connue ". 

Plusieurs témoins ont déclaré à l’AFP que le différend proviendrait d’une rivalité entre boxeurs. " En boxe, il gagnait tous ses combats. Il s’est embrouillé avec un garçon qui faisait partie du club. Ils se sont déjà battus et il a gagné " a expliqué un ami d’enfance.

Une cellule psychologique a été mise en place par la ville pour tous les témoins du meurtre et plus largement, pour tous les habitants traumatisés.

La mairie de Bondy a décidé de porter plainte. " Nous serons partie civile car la victime est décédée dans un bâtiment de la commune " a annoncé le maire lors d’une conférence de presse. 

L'hommage de Kylian Mbappé

Le jour de la mort d’Aymen, Kylian Mbappé lui a rendu hommage sur son compte Twitter. Le footballeur, lui aussi enfant de Bondy, a présenté ses condoléances aux proches et à la famille d’Aymen.