MENU
Accueil
Mexique : le parlement veut légaliser le cannabis
Écouter le direct
Le Mexique : Bientôt la légalisation du cannabis à usage récréatif ? - Boston Globe / Contributeur
Le Mexique : Bientôt la légalisation du cannabis à usage récréatif ? - Boston Globe / Contributeur ©Getty

Mexique : le parlement veut légaliser le cannabis

Le Mexique s'apprête à rentrer dans l'Histoire, la Chambre des députés a approuvé un projet de loi visant à légaliser le cannabis à usage récréatif, 3ans après la légalisation du cannabis à des fins médicales. Le Mexique représenterait le plus grand marché au monde en termes de population.

Sur fond de guerre des cartels, cette décision divise mais la Chambre des députés a approuvé (316 voix contre 129) le projet de loi en termes généraux. Des révisions seront apportées lors des lectures, puis, la forme finale devra être adoptée par le Sénat avant d'être envoyée au Président Andrés Manuel López Obrador, qui soutient la légalisation.

Concrètement, cette loi permettrait aux adultes de fumer et de :

"Détenir jusqu'à 28 grammes de marijuana et, avec un permis, de cultiver 6 plants de cannabis à domicile. Elle accorderait des licences aux producteurs - des petits agriculteurs aux cultivateurs commerciaux - pour cultiver et vendre la récolte."

Simey Olvera, un député du parti Morena (actuellement au pouvoir) a déclaré selon le New York Times :

Aujourd'hui, nous vivons un moment historique (...) Avec cela, la fausse croyance selon laquelle le cannabis fait partie des graves problèmes de santé publique du Mexique est laissée derrière nous.

Si la loi est adoptée, le Mexique rejoindra le Canada et l'Uruguay sur la liste des pays ayant légalisée la marijuana dans les Amériques.

Une décision qui divise

Cette loi, si elle est adoptée, devrait avoir, pour les partisans de la légalisation, un impact significatif sur le trafic de drogue qui gangrène le pays mais de nombreuses voix s'élèvent et estiment qu'il ne faut pas crier victoire trop vite, Falko Ernst, analyste principal du Mexique pour l'International Crisis Group, un organisme de recherche international déclare :

Nous ne devrions pas surestimer le pouvoir de ce projet de loi.

Le projet de loi ne modifiera pas "de manière substantielle la dynamique et les moteurs des conflits mortels au Mexique".

Concernant les agriculteurs des régions contrôlés par les cartels, cette loi risque de ne pas avoir l'effet escompté sans l'appui de politiques étatiques supplémentaires visant à lutter contre le crime organisé. Falko Ernst confie au New York Times :

Dans la plupart des régions où les conflits sont nombreux, les ressources de l'État ne sont pas suffisantes pour s'attaquer véritablement aux groupes criminels organisés.