MENU
Accueil
Meurtre de Marjorie : le suspect mis en examen pour meurtre
Écouter le direct
Police judiciaire - Montpellier (Erci Beracassat)
Police judiciaire - Montpellier (Erci Beracassat) ©Getty

Meurtre de Marjorie : le suspect mis en examen pour meurtre

Un jeune homme de 14 ans, accusé d'avoir poignardé Marjorie alors qu'elle défendait sa petite soeur, a été placé en détention provisoire.

Un adolescent de 14 ans, suspecté d'avoir mortellement poignardé Marjorie le 14 mai, a été mis en examen pour meurtre. Le jeune homme a été présenté à un juge des libertés et de la détention dimanche soir avant d'être placé en détention provisoire. Selon son avocat, le suspect, pourtant connu des services de police pour violences et rébellion, avait un casier judiciaire vierge.

Tuée à cause d'une altercation sur Snapchat

Vendredi dernier, alors que le suspect jouait au football avec des copains dans le quartier Hoche à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), une dispute éclate avec un groupe de quatre personnes composé de Marjorie, son frère jumeau, sa petite soeur et un ami. Ils reprochent au jeune adolescent d'harceler leur petite soeur sur le réseau social Snaphat. Une bagarre éclate et l'adolescent reçoit plusieurs coups avant d'être mis à l'écart par ses amis. Vexé, il monte alors chez lui pour attraper un couteau de cuisine. Il redescend en bas d'un des bâtiments de la cité Pierre-et-Marie-Curie, la lame dissimulée sous son t-shirt. Nez à nez avec Marjorie, il lui assène plusieurs coups de couteau dont un au niveau de l'artère aorte. La jeune femme qui devait célébrer ses 18 ans cet été décède quelques instants plus tard.

L'agresseur prend alors la fuite en transports en commun en direction de Massy (Essonne) pour rejoindre le domicile de sa mère. Il sera interpellé quelques heures après par le Service Départemental de la Police Judiciaire du Val-de-Marne.

Une marche blanche en l'honneur de Marjorie

La cité où se sont déroulés les faits est évidemment sous le choc. La maman de la victime a pris la parole seulement quelques heures après le décès de sa fille. Émue, elle ne comprend pas les raisons qui ont poussé un enfant a assassiné sa fille.

Un autel a été aménagé près du lieu du meurtre de Marjorie pour que les habitants lui rendent hommage. Une cellule psychologique a également été mise en place ce lundi au lycée Jean Macé où elle était scolarisée. 

La Mairie d'Ivry-sur-Seine a annoncé qu'une marche blanche en hommage à Marjorie se tiendra le 22 mai prochain.