MENU
Accueil
Marseille : la maire veut ouvrir le port aux migrants sauvés par le bateau financé par Banksy
Écouter le direct
La navire Louise Michel a secouru 219 personnes en Méditerranée - © Thomas Lohnes / AFP
La navire Louise Michel a secouru 219 personnes en Méditerranée - © Thomas Lohnes / AFP ©Getty

Marseille : la maire veut ouvrir le port aux migrants sauvés par le bateau financé par Banksy

Le navire Louise Michel, financé par l'artiste Banksy, a secouru 219 personnes. La maire de Marseille en appelle au Président pour leur ouvrir le port. L'opposition municipale a vivement réagi pour dénoncer cette décision.

Un sauvetage de grande ampleur a été réalisé par le navire Louise Michel. Ce bateau est né d'une collaboration entre Banksy qui l'a financé et Pia Klemp, une activiste pour les droits de l'homme et capitaine du navire. Le Louise Michel a secouru 219 personnes en Méditerranée. L'équipage doit  désormais avoir l'autorisation pour débarquer ses hommes, ses femmes et ses enfants. Michèle Rubirola a répondu à l'appel, elle aimerait ouvrir le port de la cité phocéenne. Le port étant sous tutelle de l'Etat, la maire en appelle à Emmanuel Macron :

Je demande à @EmmanuelMacron de nous accompagner et à l'État de prendre ses responsabilités.

Le navire avait lancé un message de détresse, les gardes-côtes italiens ont répondu à l'appel permettant ainsi à 49 personnes, les plus fragiles, d'être évacuées. Les autres ont été transférées à bord du bateau humanitaire Sea-Watch 4, un bateau humanitaire affrété par un collectif d'associations allemandes United4Rescue.

Le premier adjoint de la mairie de Marseille, Benoît Payan a déclaré sur France Info :

Les personnes blessées, on va les soigner, puis elles entrent dans le droit commun [] la question est simple : des gens se noient. C'est notre humanité qui est appelée là.

L'opposition municipale désapprouve cette décision

Lionel Royer-Perreault, un élu LR, se dit "__totalement opposé à cette déclaration prise sans concertation avec les services de l'État et tous les acteurs d'un tel accueil". Juridiquement, cette décision ne relève pas du maire et dénonce "une posture politique gratuite mais néanmoins lourde de sens."

Le Président du groupe Rassemblement National au conseil municipal de Marseille, Stéphane Ravier est contre le fait d'accueillir les migrants du Louise Michel :