MENU
Accueil
Mark Zuckerberg perd 7,2 milliards de dollars en une journée
Écouter le direct
Mark Zuckerberg lors d'une conférence sur Facebook au Paley Center For Media à New York, en octobre 2019 (Photo : Drew Angerer)
Mark Zuckerberg lors d'une conférence sur Facebook au Paley Center For Media à New York, en octobre 2019 (Photo : Drew Angerer) ©AFP

Mark Zuckerberg perd 7,2 milliards de dollars en une journée

De nombreux annonceurs ont décidé de boycotter Facebook pour son inaction envers les propos haineux, notamment ceux de Donald Trump. Mark Zuckerberg réagit.

Les actions de Facebook ont chuté de 7,75% vendredi 26 juin d'après la bourse, ce qui a entraîné une perte de 7,2 milliards de dollars dans la fortune de Mark Zuckerberg sur la même journée selon Bloomberg. En effet, le capital du fondateur de Facebook dépend en partie du cours de la bourse.

Cette baisse du prix des actions se justifie par le boycott du réseau social par un grand nombre d'annonceurs et a notamment débuté le 26 juin avec le communiqué de presse publié par Unilever, géant de l'agroalimentaire et du cosmétique. Il y est stipulé que le groupe a décidé "à partir de maintenant et au moins jusqu'à la fin de l'année" de ne pas faire de publicité "sur les fils d'actualité des réseaux sociaux Facebook, Instagram et Twitter aux Etats-Unis." 

En effet, alors que l'élection présidentielle américaine approche, certaines marques ont pour but d'éviter toute accusation d'ingérence dans celle-ci. Le but est aussi de lutter contre la prolifération de la haine sur les réseaux sociaux, encore plus depuis que le mouvement Black Lives Matter prend de l'ampleur depuis la mort de George Floyd. Ainsi, Donald Trump a été censuré à plusieurs reprises sur Twitter par exemple pour ses propos et banni de Twitch, mais Facebook n'avait jusqu'à maintenant pas vraiment agi. Le hashtag #StopHateForProfit a fait son apparition et des annonceurs ont décidé de ne plus faire de pub sur Facebook pour ces raisons. C'est le cas donc de Unilever mais aussi de Coca-Cola ou encore de Starbucks selon Génération Nouvelles Technologies.

Mark Zuckerberg avait affirmé au début du mois de juin ne pas vouloir supprimer ou signaler par quelconque mention un poste de Donald Trump, pourtant considéré comme une "apologie de la violence" par Twitter. En parlant des manifestations, le Président américain avait écrit "Les pillages seront immédiatement accueillis par les balles." Mark Zuckerberg a expliqué que son choix de non-censure provenait de son désir de respecter la liberté d'expression.

Le big boss de Facebook a donc pris un coup de pression avec #StopHateForProfit et le départ temporaire de certains de ses gros annonceurs. Il a ainsi annoncé peu de temps après de nouvelles mesures plus strictes pour la publication de contenus notamment publicitaire sur le réseau social.

Pas de panique donc, ne vous inquiétez pas trop pour Mark Zuckerberg dont la fortune est aujourd'hui estimée à 83,9 milliards de dollars, il est la 4ème fortune mondiale. Aux dernières nouvelles, il venait de gagner 1,68 milliard de dollars.