MENU
Accueil
Maltraitance animale : le Parc Astérix ferme son delphinarium
Écouter le direct
Bientôt, il n'y aura plus de dauphins ni d'otaries au Parc Astérix. (ARIÉ BOTBOL / HANS LUCAS)
Bientôt, il n'y aura plus de dauphins ni d'otaries au Parc Astérix. (ARIÉ BOTBOL / HANS LUCAS) ©AFP

Maltraitance animale : le Parc Astérix ferme son delphinarium

Le Parc Astérix a confirmé la fermeture de son delphinarium ce lundi 25 janvier. Les 8 dauphins vont être transférés dans d’autres delphinariums en Europe.

C’est officiel, le Parc Astérix va fermer son delphinarium. Les dauphins, mais aussi les otaries, ne seront plus présents dans le parc situé dans l’Oise, quand celui-ci pourra rouvrir. "La décision est prise depuis trois ans, mais cela demande du temps de trouver la bonne solution pour le bien-être des animaux" explique Nicolas Kremer, le directeur général du Parc Astérix, dans une interview accordée au Parisien. 

Dans le communiqué partagé par le parc, il est expliqué que cette décision est motivée par "la volonté du Parc de se concentrer sur son activité historique de parc d’attraction". La ministre de la transition écologique Barbara Pompili a annoncé en septembre 2020 vouloir faire fermer les delphinariums français. "Il est temps que notre fascination ancestrale pour ces êtres sauvages ne se traduise plus par des situations où l'on favorise leur captivité par rapport à leur bien-être" avait-elle déclaré. 

Les animaux resteront captifs 

Les dauphins et les otaries du Parc Astérix ne seront pour autant pas relâchés dans la nature, et continueront de vivre en captivité. Le parc justifie cela par le fait que "par leur âge, leur origine majoritairement captive et l’éloignement géographique de leurs populations d’origines, ces dauphins ne pouvaient pas [] faire l’objet d’un programme de réintroduction offrant toutes les certitudes quant à leur sécurité."

Les huit dauphins vont donc être transférés au premier semestre 2021 dans des delphinariums européens "reconnus par les instances scientifiques et gouvernementales, répondant aux meilleurs critères de bien-être animal". La destination des cétacés n’a pas été révélée.