MENU
Accueil
Maltraitance animale : désormais un crime passible de dix ans de prison en Grèce
Écouter le direct
Chien en cage  (Malte Ossowski / SVEN SIMON / dpa Picture-Alliance via AFP)
Chien en cage (Malte Ossowski / SVEN SIMON / dpa Picture-Alliance via AFP) ©AFP

Maltraitance animale : désormais un crime passible de dix ans de prison en Grèce

En Grèce, depuis une loi votée le 5 novembre par le Parlement grec, la maltraitance animale est devenue un crime passible de 10 ans de prison.

Depuis le 5 novembre en Grèce, la maltraitance animale est désormais un crime passible d'un à 10 ans de prison et d'une amende pouvant aller de 5000 à 15 000 euros. 

Par maltraitance, la loi entend "les empoisonnements, le fait de pendre, de brûler, de mutiler des animaux". Avant ce vote, ce type de maltraitance était considéré comme un simple délit. À l'origine de ce vote du Parlement, Makis Vorídis, ministre du Développement rural et de l'alimentation et membre du parti conservateur "Nouvelle Démocratie". Cette proposition de loi aurait été impulsée, entre autres, par deux faits divers récents en Grèce selon l'AFP. 

En effet, en octobre dernier, à quelques jours d'intervalle, deux hommes ont effectué des actes s'apparentant clairement à une maltraitance animale sévère sur des chiens selon les termes de la loi. L'un a d'ores et déjà été condamné à payer une amende de 30 000 euros, le procès du second individu est en cours. Mais ces actes sont bien loin d'être isolés : selon la police grecque, entre janvier et juin 2020, ce sont 2 644 signalements de maltraitance et 778 plaintes qui ont été enregistrées.

Cette loi permet de placer une partie du droit des animaux au centre des discussions. Sa sévérité permettra sans doute d'éveiller certaines consciences, voire d'ouvrir le débat sur un droit encore plus extensible pour les animaux.