MENU
Accueil
Les violences conjugales en hausse de 15% depuis le reconfinement
Écouter le direct
Photo d'une pancarte lors d'une manifestation contre les violences sexuelles à Marseille, France.
Photo d'une pancarte lors d'une manifestation contre les violences sexuelles à Marseille, France. ©Getty

Les violences conjugales en hausse de 15% depuis le reconfinement

La ministre déléguée à l’égalité femmes-hommes Elisabeth Moreno rappel que les femmes victimes de violences n’ont pas besoin de certificat ou d’attestation pour quitter le domicile conjugale.

Les violences conjugales ont explosé pendant le premier confinement. S’il est encore trop tôt pour le dire, l’augmentation du nombre de signalement de 15% sur la plateforme gouvernementale fait craindre aux autorités un regain de violences. 

"Même s'il est encore trop tôt pour dire que les signalements exploseront à nouveau (...) on constate déjà une hausse des signalements à cette plateforme de l'ordre d'environ 15%", a déclaré Marlène Schiappa lors d'un déplacement à Guyancourt (Yvelines). Pour rappel, le premier confinement avait causé une multiplication par cinq, des signalements de violences conjugales. 

Pour répondre à cela, le gouvernement a mis en place un site, installé à Guyancourt, qui compte 30 policiers. La mission interministérielle précise par ailleurs, sur le site Vie Publique, que cette augmentation du nombre de signalement traduit une forme de libération de la parole des victimes grâce aux outils de lutte contre les violences conjugales.  

Elisabeth Moreno, ministre déléguée à l’égalité femmes-hommes a rappelé que "les femmes pendant la période de confinement n'[avaient] pas besoin de certificat ou d'attestation pour quitter le domicile conjugal quand elles sont victimes de violences". Autrement, si vous êtes vous mêmes sujettes à ces violences, il existe un numéro de téléphone dédié : le 3919, géré par la Fédération nationale Solidarités femmes.