MENU
Accueil
Sites porno : une pièce d'identité bientôt obligatoire... au Royaume-Uni
Écouter le direct
Il faudra désormais justifier de son identité au Royaume Uni pour accéder aux sites pornographiques. ©Getty

Sites porno : une pièce d'identité bientôt obligatoire... au Royaume-Uni

Une loi en ce sens vient d'être votée au Royaume-Uni et prendra effet à partir du 15 juillet. Il faudra désormais justifier de son âge pour accéder à un site porno. Beaucoup d’interrogations se posent désormais notamment en matière de vie privée.

Le gouvernement britannique a décidé d'agir fermement pour maîtriser l'accès aux sites pornographiques pour les mineurs. Dès le 15 juillet prochain, les sites diffusant des contenus pornographiques auront la responsabilité d'établir un système de contrôle pour vérifier l'âge des consommateurs. « Les contenus pour adultes en ligne sont accessibles beaucoup trop facilement actuellement » a déclaré Margot James, la secrétaire d’Etat en charge du numérique dans un communiqué.

Prouver sa majorité avec sa carte d'identité, de crédit ou encore permis de conduire, un première mondiale...

Les sites concernés devront demander des justificatifs à leurs visiteurs afin de prouver qu'ils ont plus de 18 ans. Tous les documents officiels sont valables tels que le permis de conduire ou la carte de crédit... « L’introduction d’une vérification obligatoire de l’âge est une première mondiale, pour laquelle nous avons pris le temps de concilier les préoccupations relatives à la vie privée avec la nécessité de protéger les enfants des contenus inappropriés », a-t-elle ajouté. Les sites n'appliquant pas la loi risquent tout simplement d'être rendu inaccessibles par les fournisseurs d'accès à Internet et d'écoper une amende pouvant aller jusqu'à 290 000 euros. Reste également à savoir comment réagiront les sites hébergés à l'étranger.

Payer pour ne pas divulguer son identité peut-être une alternative

Une alternative est encore possible : à savoir la mise en vente de carte d'accès dans les kiosques, ce qui permettrait de protéger son identité sur internet, mais de devoir affronter le regard du marchand. Cela pose également un autre problème, puisqu'un contenu qui était censé être gratuit devient par conséquent payant. L'accès au site devient également plus contraignant avec des démarches pour prouver son âge... La question s'est également posée sous la présidence de François Hollande puis celle d’Emmanuel Macron. Toutefois, aucune décision n'a pu être prise en raison de la complexité des lois pour mettre en place un tel dispositif.

L'info Mouv' en + : Les Etats-Unis avaient tenté de mettre en place un système équivalent dès 1990, toutefois, la mesure n'a pas pu être effective puisqu'elle a été jugé contraire à la Constitution et à la liberté d’expression.