MENU
Accueil
"Monsieur le Président, les chefs vous demandent de rouvrir les restaurants !"
Écouter le direct
 Un restaurant fermé depuis le 17 mars 2020 - Frédéric Soltan/Corbis via Getty Images
Un restaurant fermé depuis le 17 mars 2020 - Frédéric Soltan/Corbis via Getty Images ©Getty

"Monsieur le Président, les chefs vous demandent de rouvrir les restaurants !"

Cette phrase s'adresse à Emmanuel Macron, une tribune rédigée par 18 chefs de la gastronomie française, implore le président d'organiser la réouverture des restaurants.

Si la date du 11 mai marquera le début du déconfinement en France, le secteur de la restauration n'est pas concerné... Pour le moment, les restaurateurs ne savent pas quand ils pourront ouvrir à nouveau leurs établissements. Plus la situation perdure et plus le risque grandit que les portes restent closes pour toujours. 

Les restaurateurs français réunis au sein du Collège Culinaire de France ont publié une tribune dans Le Figaro pour alerter le Président de la République sur la situation dramatique dans laquelle est plongée le secteur de la restauration :

"Monsieur le Président de la République, le secteur de la restauration, garant, hier, de plus d’un million d’emplois, est aujourd’hui, à l’arrêt. Beaucoup d’entre nous risquent de ne pas être en mesure de se relever si la cessation de leur activité se poursuit"

Monsieur le Président, les chefs vous demandent de rouvrir les restaurants !

Le ministre de l'Economie lançait un appel aux intervenants du secteur pour qu'ils lui formulent des propositions concernant les conditions de réouverture, son appel a été entendu et les chefs signataires prennent des engagements : "Le Collège Culinaire de France propose cinq grands engagements__, que les restaurants citoyens, déconfinés au plus tôt, s’engagent à respecter" :

Ils s'engagent à organiser une réunion quotidienne de 30 minutes avec le personnel pour rappeler les règles d'hygiène et les comportement à adopter. Les clients doivent être sensibilisés et rassurés, ainsi ils recevront lors de leur réservation, une vidéo ou un courriel pour rappeler les mesures de sécurité sanitaire en pratique dans l’établissement.

Les clients seront informés sur l'origine et le prix des produits utilisés : "une totale transparence sur l’origine des produits que nous utilisons, mais aussi sur les méthodes de production. Beaucoup de restaurateurs font déjà cet effort : cela doit devenir une règle universelle__."

Il conviendra de s’approvisionner uniquement en produits frais bruts payés au juste prix rapidement à nos producteurs-artisans. La liste des produits utilisés dans la confection des plats devra être disponible pour les clients.

Et pour alléger le coût du chômage partiel : "partager, sans discrimination, le temps de travail dans le restaurant (...) autrement dit, instaurer une rotation pour que chaque salarié puisse bénéficier de la même reprise de temps de travail."

Un nouveau monde émerge, le secteur de la restauration, synonyme de convivialité et d'art de vivre est prêt à faire évoluer ses pratiques et à se remettre en question, on attend la réponse du chef de l'Etat et du Gouvernement.