MENU
Accueil
Les nouveaux ministres : ce qu'il faut savoir
Écouter le direct
Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, le 7 juillet, accompagné d'autres ministres du gouvernement Castex, dont Gérald Darmanin - Paris (Photo : Eric Piermont)
Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, le 7 juillet, accompagné d'autres ministres du gouvernement Castex, dont Gérald Darmanin - Paris (Photo : Eric Piermont) ©AFP

Les nouveaux ministres : ce qu'il faut savoir

Après la démission du gouvernement d'Edouard Philippe vendredi 3 juillet, la liste des nouveaux ministres a été révélée ce lundi 6 juillet à 19 heures. Voici les principales informations à retenir, et les réactions que cela a suscité.

Le nouveau gouvernement a été officiellement présenté lundi 6 juillet, après de nombreuses rumeurs très souvent fausses. Alors non, pas de Claire Chazal à la culture ni de Ségolène Royal à quelconque poste de ministre.  Quelques surprises ont tout de même été constatées.

"Acquittator" à la Justice

La plus grosse surprise, c'est l'arrivée d'Eric Dupond-Moretti au gouvernement. "Acquittator", c'est le surnom qui est prêté à l'avocat français défendant certains des cas les plus célèbres en France puisqu'il a obtenu son 145ème acquittement cette année. Il devient alors ministre de la Justice, Garde des Sceaux. Parmi ses clients ou anciens clients, on retrouve notamment Jérôme Cahuzac, Karim Benzema, Abdelkader Merah ou encore Bernard Tapie. Eric Dupond-Moretti est très médiatisé et affirme ses avis parfois tranchés sur des sujets de société. Sa nomination a créé un tollé sur les réseaux sociaux et surtout, comme d'habitude, sur Twitter. Le hashtag #DupondMoretti en tendance France sur Twitter, à la 4ème position actuellement. 

Gérald Darmanin : ministre de l'Intérieur

L'autre surprise, qui est loin d'avoir plu à tout le monde, est la nomination de Gérald Darmanin en tant que ministre de l'Intérieur. A 37 ans, c'est à ce jour le plus jeune ministre de l'Intérieur. L'homme est un proche de Nicolas Sarkozy et était déjà ministre du Budget auparavant. La polémique est la suivante : Gérald Darmanin devient "premier flic de France" alors qu'il est lui-même visé par une enquête pour viol et harcèlement sexuel.

Le retour de Roselyne Bachelot

Le grand retour de ce nouveau gouvernement, c'est celui de Roselyne Bachelot. Elle avait été ministre de la Santé et des Sports mais aussi des Solidarités et de la cohésion sociale lors du mandat de Nicolas Sarkozy.  Elle a également été ministre de l'Ecologie quand Jacques Chirac était Président. Depuis, Roselyne Bachelot avait trouvé sa place dans les médias. Aujourd'hui, elle devient ministre de la Culture. 

A l'Ecologie, on retrouve Barbara Pompili, issue de Europe Ecologie les Verts, qui remplace Elisabeth Borne elle-même nommée au Travail. Sébastien Lecornu passe quant à lui de ministre chargé des Collectivités territoriales à ministre des Outre-mer. Julien Denormandie, anciennement ministre chargé de la Ville et du logement, devient ministre de l'Agriculture. 

Certains n'ont cependant pas changé de poste. C'est le cas de Jean-Michel Blanquer qui conserve son ministère de l'Education, de Bruno Le Maire à l'Economie, Florence Parly pour les Armées et Olivier Véran reste à la Santé. 

Le premier conseil des ministres de ce nouveau gouvernement Castex se réunit ce mardi 7 juillet à 15 heures.