MENU
Accueil
Les étudiants et les apprentis face au coronavirus
Écouter le direct
Un stagiaire en télétravail... - JOKER / Gudrun Petersen/ullstein bild via Getty Images
Un stagiaire en télétravail... - JOKER / Gudrun Petersen/ullstein bild via Getty Images ©Getty

Les étudiants et les apprentis face au coronavirus

L'épidémie de Covid-19 a considérablement modifié tous nos projets et a bouleversé l'année scolaire, les stagiaires et les apprentis se retrouvent pour la plupart, sans informations de la part de leurs entreprises.

L'année 2020 restera dans toutes les mémoires et dans la plupart des mémoires de fin d'études... Les étudiants-stagiaires et les apprentis avaient tout prévu, mais pas cette crise sanitaire qui a chamboulé la réalisation de leur stage et de leur année d'apprentissage . Les entreprises ont du faire face à l'annonce du confinement, il a fallu s'organiser rapidement et souvent les stagiaires n'ont pas été informés et se sont retrouvés bien seul.

La plupart des tuteurs d'apprentissage et des maîtres de stage ne travaillent plus pendant le confinement, dont la durée est encore incertaine, ils ne peuvent plus encadrer le travail des étudiants.

Certains étudiants ont peur de ne pas pouvoir valider leur année, d'autres avaient économisé pendant de longs mois pour pouvoir partir faire un stage à l’étranger, la plupart des entreprises ont permis aux étudiants de poursuivre leur stage de chez eux. En télétravail.

Jean Petaux, directeur de la communication de Sciences po Bordeaux s'est confié au magazine Le Parisien :

"Cette situation est compliquée à gérer. C’est un sujet  très lourd car nous avons une multitude de cas particuliers à gérer :  les stagiaires à l’étranger, les stages longs de master, les stages validant ou non validant, nous pilotons la situation semaine par  semaine."

Les établissements s'adaptent à cette nouvelle configuration, la règle reste, la plupart du temps de suivre les indications de l'employeur et dans le cas d’un stage nécessaire pour valider le diplôme, les étudiants ont jusqu'à fin septembre pour faire leur stage, encore une fois, il faut vous rapprocher de votre établissement.

Les apprentis sont des salariés de leur entreprise d’accueil, ils se conforment strictement aux directives de l’employeur, cependant, l'Association nationale des apprentis de France (ANAF) relève que plusieurs employeurs tardent à informer leurs apprentis sur la conduite à  suivre, avant leur retour en entreprise.

Le principe de la "continuité pédagogique" s'applique aux apprentis pour la partie de l'alternance dédiée aux cours. L'ANAF a demandé au ministère du travail que les apprentis mineurs puissent bénéficier automatiquement du chômage partiel, quand le télétravail n’est pas possible, le but étant de les protéger du Covid-19. Le ministère n’a, pour l’instant, pas répondu à cette demande.