MENU
Accueil
Léna Situations répond aux critiques de Frédéric Beigbeder : "Fatiguée par le snobisme intellectuel"
Écouter le direct
JOEL SAGET / AFP
JOEL SAGET / AFP ©AFP

Léna Situations répond aux critiques de Frédéric Beigbeder : "Fatiguée par le snobisme intellectuel"

La YouTubeuse, Lena Situations, a été attaquée par Frédéric Beigbeder dans une chronique parue dans Le Figaro. Léna ne s'est pas laissée démonter et répond à l'écrivain sur le plateau de Quotidien.

Léna Situations est une figure incontournable des réseaux, elle est suivie par plus d'un million d'abonnés sur YouTube, elle est aussi l'actrice de Toujours plus, + = +, paru le 24 septembre. Un livre qui bat des records en librairie avec plus de 200 000 exemplaires. Depuis le lycée, Léna est une adepte du développement personnel, elle a souhaité faire de ce livre un guide pratique à destination des jeunes. Léna a pu compter sur la force de sa communauté : "Je vous jure, il est bien, achetez-le !".

Tout se passe plutôt très bien pour Léna, mais cette success story n'est pas au goût de tous... Frédéric Beigbeder ne fait pas partie de ses fans, il est l'auteur d'une critique littéraire acerbe parue dans Le Figaro, intitulée : "Autobiographie d’une inconnue célèbre". L'écrivain rédige ces lignes : "Son inculture assumée rend toutefois sa lecture angoissante. Cette  jeune femme est la preuve que le système éducatif français a perdu une  bataille contre Facebook__." ou encore : "147 pages de vide, 19,50 euros de perdus". 

Des mots très durs qui ont eu un écho très fort sur les réseaux où l'auteur du texte s'est fait clasher. Mais ce n'est pas tout puisque Léna Situations était l'invitée de Quotidien et a pu répondre à Frédéric Beigbeder :

"Je trouve que c’était un peu la facilitée de s’attaquer à la nouvelle génération. Il dit ce qu’il veut et nous, on répond ce qu’on veut. On répond qu’on est fatigué par ce snobisme intellectuel et le mépris qu’on peut avoir face à des jeunes qui essayent de faire des choses."

Léna enfonce le clou, elle estime qu'il s'agit d'un coup de communication : "Il m’attaque uniquement parce qu’on a vendu beaucoup livres. Tout ça n’est que business. Si  j’avais été après lui [dans les ventes], je ne pense pas qu’il y aurait prêté attention et écrit un article, pendant son confinement, sur moi."

Le message est passé... OK, Boomer ?