MENU
Accueil
Le visage tuméfié, la danseuse Jeny Bonsenge dénonce les violences conjugales
Écouter le direct
Jeny Bosenge (@jenybsg) / Jeny Bosenge et Anaé Romyns au Ellen Degeneres Show
Jeny Bosenge (@jenybsg) / Jeny Bosenge et Anaé Romyns au Ellen Degeneres Show

Le visage tuméfié, la danseuse Jeny Bonsenge dénonce les violences conjugales

Agressée, la danseuse et influenceuse Jeny Bonsenge n'a "plus peur de parler".

La danseuse bruxelloise Jeny Bonsenge (27 ans) a connu un véritable temps fort de sa carrière en 2019 lorsqu'elle a été invitée sur le célèbre Ellen Show présenté par Ellen DeGeneres. Aujourd'hui c'est une histoire très différente et bien triste qu'elle a décidé de partager sur les réseaux. En effet Jeny a été victime de la violence de son partenaire : "Je suis fatiguée de me taire à ce sujet", a-t-elle déclaré.

Encore une victime de violences conjugales

Jeny est devenue virale en 2019 grâce à une vidéo dans laquelle elle danse accompagnée d'une jeune fille. Depuis, elle a vécu un véritable cauchemar. Sur Instagram, elle a partagé des photos et une vidéo montrant son visage meurtri au monde entier. Un de ses yeux est complètement gonflé. Le résultat d'une dispute avec son partenaire qui a dégénéré. "Je n'ai plus peur de parler", dit-elle. "Subir différentes formes de violences tout le long d’une relation et rester sous silence . Pardonner , accepter , supporter , et retomber amoureuse , penser que tout ira mieux [...] Avoir peur de sortir . Avoir peur de nuir à quelqu’un et à sa carrière , Avoir peur de mourir si l’on parle ...__".

Ce coup sera le dernier, a-t-elle décidé. 

Le coup que j’ai reçu c’était le DERNIER ! C’était le coup de TROP. Et c’est celui qui m’a permis de me réveiller et sortir de cet emprise.

Ce partage a vite fait le tour des réseaux sociaux suscitant de l'indignation chez les internautes. Ces derniers ont, en grande majorité, apporté leur soutient et félicité l'influenceuse pour son courage. Mireille-Tsheusi Robert, présidente d'un centre féministe de réflexion et d’action sur le racisme anti-Noir.e.s a déclaré "La célébrité, le succès, la visibilité que peuvent acquérir les femmes ne les protègent en rien de leurs potentiels bourreaux. Elles sont parfois plus exposées que les autres, parce que les positions de pouvoir d’une femme peuvent parfois déstabiliser la masculinité de certains hommes."

Force à elle !