MENU
Accueil
Le trafic de faux pass sanitaire fleurit sur Snapchat
Écouter le direct
Le pass sanitaire est désormais obligatoire pour aller au restaurant, au cinéma ou pour les trajets longues distances.
Le pass sanitaire est désormais obligatoire pour aller au restaurant, au cinéma ou pour les trajets longues distances. ©Getty

Le trafic de faux pass sanitaire fleurit sur Snapchat

Moyennant quelques centaines d'euros, il est possible d'obtenir un faux pass via Snapchat. Depuis l'arrivée du pass sanitaire dans nos quotidiens, les annonces se multiplient.

"Dites non au vaccin et profitez du pass sanitaire sans vous faire vacciner", "ton pass sanitaire par mail sous 8 voir 10h maximum", "la vaccination devient optionnelle grâce à notre service" : c'est ce genre de message que l'on trouve sur des annonces pour de faux pass sanitaire sur Snapchat. 

Ils sont proposés par des comptes éphémères, qui ne restent actifs que quelques jours, et fournissent des pass dans la journée.  

Des clients pas forcément anti-vaccin

Un jeune homme de 28 ans avoue avoir payé 350 euros pour un pass sanitaire. Il assure ne pas être contre le vaccin, mais ne comprend pourquoi l'obliger à se faire vacciner alors qu'il n'est pas vulnérable. "Si [le Covid-19] existe encore lorsque j'aurai 50 ou 60 ans, là oui, je me ferai vacciner", explique-t-il à l'AFP. 

Les prix varient de 140 à 350 euros. Pour tous les comptes, la démarche est sensiblement la même. Ils demandent nom, prénom, numéro de Sécurité sociale, adresse mail et postale, pour recevoir ensuite le pass. 

Les informations sont ensuite transmises à l'Assurance maladie, le faux pass sanitaire est donc... un vrai. 

La chasse aux faussaires

Plusieurs personnes ont déjà été mises en examen à Paris, Grenoble ou Bordeaux ces dernières semaines. Les faussaires risquent jusqu'à 5 ans de prison et 150.000 euros d'amende pour avoir fourni de faux pass sanitaires. 

Les utilisateurs aussi risquent gros : 3 ans de prison maximum et 45.000 euros d'amende. Et s'ils changent d'avis et décident de se faire vacciner, là aussi ca se complique. Dans les registres de l'Assurance maladie, ils seront déjà inscrit comme vaccinés...