MENU
Accueil
Le SMIC passe à presque 4000€ à Genève !
Écouter le direct
Genève a voté pour un SMIC à 3786€ : C'est Noël avant l'heure ! - Volkmar Heinz/picture alliance via Getty Image
Genève a voté pour un SMIC à 3786€ : C'est Noël avant l'heure ! - Volkmar Heinz/picture alliance via Getty Image ©Getty

Le SMIC passe à presque 4000€ à Genève !

Dans le cadre d'un référendum, les électeurs du canton de Genève (Suisse) ont dit "oui" à l'augmentation du taux horaire minimum, qui passe à 23 francs suisses, soit 21€. Le salaire minimum garanti sera donc de 4.086 francs suisses (soit 3.786€) par mois.

La ville de Genève, située en Suisse près du Lac Léman, est réputée pour sa vue imprenable sur le Mont Blanc. Elle est également le siège de l'Organisation des Nations Unies et de la Croix-Rouge. Centre mondial de la diplomatie et du secteur bancaire, Genève est, depuis le dimanche 27 septembre, la ville offrant le salaire minimum le plus élevé de la planète.

Les 500 000 électeurs du canton de Genève (l'un des 26 que compte la Suisse) ont décidé de voter en faveur d'une augmentation du taux horaire minimum, ainsi :

Le salaire minimum garanti est de 4.086 francs suisses (3.786€) par mois pour 41 heures de travail hebdomadaire, cette mesure s'applique à tous ceux qui travaillent dans la ville.

Ce SMIC est 2,5 fois plus élevé qu'en France où le smic horaire brut est à 10,15€, soit 1.539,42€ mensuels. Il n'existe pas en Suisse de salaire minimum. Cependant, il faut nuancer cette comparaison puisque le coût de la vie à Genève est très élevé. Selon Les Echos, un deux-pièces se loue environ 2.800 euros par mois et un café coûte environ 4 euros.

L'épidémie accouche d'une avancée sociale 

Ce texte, présenté comme un moyen de lutte contre la pauvreté et la précarité, est à l'initiative des syndicats. Il avait été rejeté deux fois mais la crise Covid est passée par là et a changé la donne. Lecoronavirus aura considérablement modifié la face du monde et aura été, parfois, à l'origine d'avancées sociales. Les Suisses ont découvert, comme le reste du monde, que de nombreux travailleurs pauvres, employés notamment dans les nombreux hôtels de luxe de la ville, devaient se tourner vers l'aide alimentaire pour survivre. Les images de files d'attente, parfois longues d'un kilomètre ayant marqué les esprits. Ce texte a été approuvé à 58%.

Un changement significatif qui pourrait donner des idées aux voisins ?