MENU
Accueil
Le signe "OK" serait un symbole suprémaciste blanc
Écouter le direct
signe «OK» de la main
signe «OK» de la main ©Getty

Le signe "OK" serait un symbole suprémaciste blanc

Depuis le 26 septembre, la ligue anti-diffamation américaine (ADL) classe le geste "OK", consistant à former un cercle avec l’index et le pouce, parmi les 200 symboles de haine répertoriés sur son site.

OK n’est plus du tout OK. Ce geste réalisé sans doute par des centaines de millions d’individus quotidiennement avec leurs doigts mais également sur leur clavier de smartphone avec l’emoji correspondant, devrait être désormais proscrit selon la ligue anti-diffamation américaine. Celle-ci vient en effet de l’inclure à sa liste des symboles diffamants, parmi lesquels on peut notamment trouver la croix gammée nazie ou encore le drapeau des États confédérés d’Amérique. 

Le symbole « OK » représenterait un signe de ralliement aux suprémacistes blancs.

Signe «OK» représentant le «W» et le «P» de «White Power» selon ADL
Signe «OK» représentant le «W» et le «P» de «White Power» selon ADL

Pour comprendre, il suffit de faire le geste avec sa propre main. Pour l’ADL, le majeur, l’annulaire et l’index forment la lettre "W", quand l’index et le pouce, une fois liés, constituent la lettre "P", soit les initiales de "White Power". D’autres appellent ce symbole le "O-KKK", les trois lettres du Ku Klux Klan. Ce geste aurait été popularisé aux États-Unis durant la campagne présidentielle de Donald Trump par les sympathisants et personnalités d’extrême droite acquis à la cause du candidat républicain. En France, on avait entendu parler de ce geste en termes négatifs après que Marine Le Pen l’ait réalisé aux côtés d’un jeune homme néo-nazi. La patronne du Rassemblant National avait expliqué qu’elle ignorait que ce geste pouvait avoir une autre signification que celui de "tout va bien".  

L’organisation américaine est consciente que ce signe est encore majoritairement utilisé à bon escient mais elle appelle toutefois à la mesure quant à "l’interprétation de ce signe et des autres symboles que l’on lie parfois aux suprémacistes blancs" peut-on lire sur leur site. Outre l’émoticône "OK", le symbole de la brique de lait serait lui aussi victime des mêmes dérives. Il s’agit donc de ne pas mettre toutes les briques de lait dans le même panier, tout comme il ne faudrait pas commencer à stigmatiser les millions d’amateurs de yoga une fois épanouis assis en tailleur…