MENU
Accueil
Le patron d’Amazon ouvre sa première école maternelle
Écouter le direct
Jeff Bezos et Lauren Sanchez au Taj Mahal
Jeff Bezos et Lauren Sanchez au Taj Mahal ©AFP

Le patron d’Amazon ouvre sa première école maternelle

Jeff Bezos a confirmé mardi 22 septembre l’ouverture de la première école maternelle pour enfants défavorisés financée par son fonds caritatif.

En novembre 2018, l’homme considéré comme le plus riche de la planète a lancé le fonds "Bezos Day One" pour soutenir des organisations caritatives déjà établies qui aident les familles sans-abri à trouver un logement et les plus défavorisés à accéder à une meilleure éducation. C’est ce fonds qui a permis l’ouverture de sa nouvelle école maternelle dans l’Etat de Washington. Nommée "Bezos Academy", elle ouvrira le 19 octobre pour les enfants issus de familles à faibles revenus. 

Cette première "Bezos Academy" accueillera des enfants de 3 à 5 ans qui y recevront un enseignement s’inspirant de la pédagogie Montessori. Cette dernière est une méthode d’enseignement alternative basée sur le développement de la confiance en soi, l’autonomie et la bienveillance.

Jeff Bezos a lui-même fréquenté une école Montessori lorsqu’il avait deux ans. "Vous savez, intuitivement, je pense que c’était probablement une expérience très formatrice pour moi de pouvoir aller à ces cours, dans cet environnement, et d’être ainsi stimulé dès mon plus jeune âge", avait-il déclaré au magazine Montessori Life en 2000.

L’école ouvrira dans la ville de Des Moines. L’emplacement de l’école a été choisi grâce à une récolte de données précises telles que les niveaux de revenus ou la quantité de services de garde d’enfants à proximité.

Ce n’est pas la première fois que le PDG d’Amazon fait un acte philanthropique. En 2018, il avait même été classé numéro 1 des philanthropes américains selon le Guardian. Sa générosité est pourtant remise en cause. Par exemple, la création du "Fonds Bezos pour la Terre" de 10 milliards de dollars en février dernier en avait rendu certains sceptiques car l’empreinte carbone d’Amazon était quasiment égale à celle du Portugal durant l’année 2018.

Alors que certaines enquêtes ont prouvé qu’Amazon s’appuyait sur la précarisation de l’emploi pour infliger des conditions de travail difficiles à ses employés, quel niveau de scepticisme pourrait déclencher l’ouverture de ces écoles pour enfants issus de familles défavorisées ?