MENU
Accueil
Le pass sanitaire obligatoire pour reprendre le football en club à la rentrée
Écouter le direct
Un jeune gardien de but tentant d'arrêter un ballon lors d'un match de football amateur.
Un jeune gardien de but tentant d'arrêter un ballon lors d'un match de football amateur. ©Getty

Le pass sanitaire obligatoire pour reprendre le football en club à la rentrée

Le seul moyen, selon la fédération, d'éviter l'annulation des matchs.

Tous les footballeurs amateurs devront montrer patte blanche à la rentrée pour retourner sur le terrain : le but ? éviter une nouvelle saison blanche, sans match. La fédération française de football a annoncé que le pass sanitaire sera obligatoire pour la reprise du football amateur en club. 

Cette saison, les championnats nationaux sont prévus dès août, et les compétitions régionales et départementales, arrêtées dès octobre 2020 à cause de la pandémie de Covid-19, devraient reprendre courant septembre. "Le pass sanitaire sera requis pour pouvoir jouer au football et accéder aux vestiaires ainsi qu'aux tribunes avant chaque entraînement ou chaque match de compétition", précise la FFF. Il sera donc obligatoire pour les joueurs, mais aussi le staff et les entraîneurs. 

"La solution la plus sure"

Pour les seniors, il faudra pouvoir attester d'un vaccin, un test négatif récent ou un certificat de rétablissement du Covid-19 dès la rentrée, mais pour les 12-17 ans, le pass ne sera obligatoire qu'à partir du 30 septembre. Rien d'obligatoire, en revanche pour les moins de 12 ans.

Le président de la FFF, Noël Le Graët, le reconnait : "le pass sanitaire est une contrainte pour licenciés et nos clubs". Mais il assure avoir pour priorité la "santé" des pratiquants. "Cette mesure apparaît aujourd'hui comme la solution la plus sûre pour reprendre le football", déclare le président dans un communiqué, dans lequel la FFF rappelle que le pass sanitaire s'applique aussi aux autres fédérations sportives. 

Le pass sanitaire est obligatoire depuis le 21 juillet dans les lieux de loisirs et de culture qui accueillent plus de 50 personnes. Il doit être étendu dès le 9 août aux cafés et restaurants, aux foires et salons, au longs trajets en trains et en car ou encore aux établissements médicaux, sauf pour les urgences.