MENU
Accueil
Retour au lycée le 18 mai pour une partie des élèves
Écouter le direct
Lycée en Picardie (Vincent LECOMTE)
Lycée en Picardie (Vincent LECOMTE) ©Getty

Retour au lycée le 18 mai pour une partie des élèves

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education Nationale a dévoilé le calendrier de la reprise, fixée au 11 mai. Un retour progressif, étalé sur trois semaines selon les niveaux.

Le ministre était entendu par la commission des Affaires culturelles et de l'Éducation de l'Assemblée nationale, il a dévoilé ses hypothèses concernant la reprise des élèves post-confinement :

Personne ne rentrera le lundi 11 mai puisqu'il s'agira d'une journée dédiée à la pré-rentrée des enseignants, puis, à partir du mardi 12 mai, les grandes sections de maternelle, les classes de CP et de CM2 reprendront le chemin de l’école. Les sixièmes, troisièmes, premières et terminales suivraient le 18 mai, ainsi que les ateliers industriels des lycées professionnels. Enfin, la date du 25 mai concernera l’ensemble des classes mais le système sera réorganisé avec des groupes de 15 élèves maximum.

Les élèves seront dans un des 4 cas de figures suivants :"Les élèves seront soit en demi-groupe, soit en présence, soit à distance, soit à l’étude__, si l’établissement le permet. Et nous proposerons, quatrièmement, de manière facultative, d’avoir des activités sportives à côté de l’établissement."

Si certains parents ne veulent pas renvoyer leurs enfants à l’école, c'est envisageable mais l’enseignement se fera à distance, les absences ne sont plus admises.

Concernant le "protocole sanitaire"

Jean-Michel Blanquer a assuré que ce retour en classe sera accompagné d'un protocole sanitaire, conçu en lien avec les"autorités de santé". Les gestes barrières devront être respectés, les écoles devront être alimentées en savon et gel hydroalcoolique. Dans le cas où les conditions sanitaires ne sont pas réunies : "Les établissements ne rouvriront pas (...) certaines collectivités pourraient décider de reporter leur rentrée. On peut imaginer que dans certains endroits le confinement soit maintenu."

Cette situation est inédite, le Ministre de l'Education reconnait qu'il y aura une période de rodage de trois semaines mais que "le fonctionnement sera rodé en juin".