MENU
Accueil
Le 29 avril 2020, date annoncée de la fin du monde... vraiment ?
Écouter le direct
Illustration d'un astéroïde et de la Terre (Ron Miller / Leemage)
Illustration d'un astéroïde et de la Terre (Ron Miller / Leemage) ©AFP

Le 29 avril 2020, date annoncée de la fin du monde... vraiment ?

Les réseaux sociaux s'enflamment depuis quelques jours. En effet, selon les internautes, le 29 avril prochain serait la date ultime de la fin du monde, à cause d'un astéroïde qui s'écraserait sur notre planète. Mais la vérité est toute autre et beaucoup plus nuancée.

Une ambiance anxiogène règne dans le monde depuis le début de l'année 2020. Les feux de forêts monstrueux en Australie étaient la preuve d'un dérèglement climatique menaçant, alors que la crise sanitaire du coronavirus affole les hypocondriaques et plus encore. Un astéroïde entre désormais en jeu dans la psychose générale.

Twitter s'affole

Un article du Daily Express a semé la panique sur les réseaux sociaux, avec son titre : "Un astéroïde de 4,1km va se rapprocher de la Terre en avril, a confirmé la NASA - Il pourrait mettre fin à la civilisation humaine s'il la heurte". Plus de 18 000 retweets, plus de 50 000 "j'aime", le tabloïd britannique a bien buzzé grâce à cette news. Alors Twitter s'est rapidement enflammé, les informations ont été détournées. Un astéroïde, c'est la goutte de trop pour certains. 

Ce que l'on sait de l'astéroïde

Pour le moment, on sait que cet astéroïde s'appelle 52768, ou 1998 OR2, et qu'il mesure entre 1 et 4 kilomètres de large. La Nasa explique également qu'il va à une vitesse de 8.70 km/s, soit 31 320 km/h. Mais rassurez-vous, l'humanité ne va pas être pulvérisée par ce gros caillou. D'après les calculs de la Nasa, l'astéroïde devrait passer à proximité de la Terre le 29 avril prochain, certes, mais à 6 millions de kilomètres de nous. 6 millions de kilomètres, c'est plus de 15 fois la distance Terre - Lune, ce satellite de notre planète se trouvant à 384 400 kilomètres de nous. L'astéroïde sera en revanche plus près de la Terre que le Soleil, puisque la grosse étoile se trouve à 149,6 millions de kilomètres.

"Aucun objet connu ne présente de risque à court ou moyen terme"

Patrick Michel, planétologue, lui aussi nous rassure. "On sait calculer précisément la trajectoire d'un objet dont on connait parfaitement la position. Cet astéroïde ne touchera pas la Terre." Il affirme même que c'est une super opportunité d'avoir un objet comme celui-ci qui passe non loin de notre planète, puisque les scientifiques vont pouvoir l'observer, et peut-être élargir leurs connaissances. "Aucun objet connu ne présente de risque à court ou moyen terme", c'est à dire sur 50 à 100 ans, ajoute le planétologue. Il n'existe cependant pas de risque zéro, puisque nous ne connaissons que 95% des objets de plus d'un kilomètre, et 30% de ceux de quelques centaines de mètre d'envergure. En fait, les astéroïdes sont les catastrophes naturelles les moins probables du monde. Des progrès sont faits jour après jour pour faire un inventaire des astéroïdes, et pour les dévier.

Ainsi, ce sont les progrès scientifiques et la découverte de plus en plus d'astéroïdes qui sèment régulièrement la panique sur les réseaux sociaux, puisque la perception des risques augmente. Mais rassurez-vous, cet objet ne nous atteindra pas fin avril.