MENU
Accueil
La policière qui a tué Daunte Wright inculpée d’homicide involontaire
Écouter le direct
Manifestation à Minneapolis, 14 avril 2021 (Scott Olson)
Manifestation à Minneapolis, 14 avril 2021 (Scott Olson) ©AFP

La policière qui a tué Daunte Wright inculpée d’homicide involontaire

La policière avait tué le jeune afro-américain au moment de son arrestation après avoir confondu son arme de service avec son taser.

Les jours se suivent et malheureusement se ressemblent à Minneapolis. La ville est sous tension depuis la mort de Daunte Wright, un jeune afro-américain abattu lors d’un banal contrôle routier. Le 11 avril, le jeune homme a d’abord été arrêté pour un défaut de plaque d’immatriculation. La situation se tend lorsque les policiers découvrent que Wright est recherché. La policière Kim Potter tente de prendre son taser pour l’immobiliser mais attrape finalement son arme et blesse mortellement le garçon de 20 ans qui décédera sur le coup. Dans la panique, sa caméra embarquée enregistre les paroles de l'agent de police :

Oh merde je lui ai tiré dessus  

Le chef de la police locale qualifiera la mort de Daunte Wright d’accidentelle quelques heures plus tard. Kim Potter n’effectuait pourtant pas sa première arrestation. Elle avait 26 ans de service derrière elle. 

Minneapolis s'enflamme à nouveau

La mort de Daunte Wright s’ajoute à la liste des afro-américains tués par des policiers blancs. Après la mort de George Floyd le 25 mai 2020, déjà à Minneapolis, cet "accident" a ravivé la colère des habitants de la ville. En plein milieu du procès de Derek Chauvin, le policier qui a maintenu son genou pendant neuf minutes sur le cou de Floyd, les manifestations et les émeutes ont repris de plus belle, réclamant l’arrestation de Kim Potter.

Après avoir démissionnée, la policière de 48 ans a finalement été interpellée et placée en garde à vue le 14 avril pour homicide involontaire.