MENU
Accueil
La France prévoit 1,2 milliard d'euros d'aide pour la lutte contre le Covid-19 en Afrique
Écouter le direct
NAIROBI, KENYA : Un travailleur de la santé dans le service d'isolement du Coronavirus à l'hôpital de Mbagathi -Dennis Sigwe/SOPA Images/LightRocket via Getty Images
NAIROBI, KENYA : Un travailleur de la santé dans le service d'isolement du Coronavirus à l'hôpital de Mbagathi -Dennis Sigwe/SOPA Images/LightRocket via Getty Images ©Getty

La France prévoit 1,2 milliard d'euros d'aide pour la lutte contre le Covid-19 en Afrique

Le Ministre des Affaires étrangères a annoncé que 1.2 milliards d'euros seront réorientés pour aider l'Afrique à lutter contre l'épidémie.

Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a fait des annonces importantes devant la Commission des Affaires étrangères de l'Assemblée Nationale :

"Au niveau bilatéral, nous prendrons part à cet effort en réorientant une partie substantielle de notre aide au développement sur les enjeux de santé et les enjeux alimentaires pour près de 1,2 milliard d'euros__. (...) Ce ne sera pas une somme nouvelle dédiée au Covid-19, mais une aide qui était déjà prévue mais qui aura une affectation différente."

Jean-Yves Le Drian devant la Comission des Affaires Etrangères
Jean-Yves Le Drian devant la Comission des Affaires Etrangères

Le Ministre a déclaré : "Les besoins sont immenses"__, il faut renforcer "les systèmes de soins" en Afrique et aussi "les capacités de détection et de recherche scientifique en appuyant la recherche africaine".

Jean-Yves Le Drian en appelle aux membres du G7 et du G20 pour "assurer une mobilisation financière considérable". Le Ministre a aussi plaidé pour des "annulations ou restructurations" de dettes dans les pays les plus affectés. Du côté de l’Union européenne (UE), "plus de 20 milliards d’euros" seront octroyés aux pays les plus vulnérables en Afrique et dans le reste du monde pour les aider à lutter contre la pandémie de Covid-19. 

L'épidémie n'épargne pas l'Afrique, selon le Centre pour la prévention et le contrôle des  maladies de l’Union africaine, le bilan fait état de 10 789 cas confirmés et 536 décès. Les trois pays les plus touchés restent  l’Afrique du Sud, l’Algérie et l’Egypte.

Une entraide qui nécessitera "l’organisation d’un pont aérien humanitaire à partir de l’Europe pour transporter de l’aide". 

Paris va aider l’ONG Alima au Sénégal, en Guinée, au Burkina Faso et en Centrafrique pour la prise en charge des malades, ainsi que Médecins du monde à l’hôpital de Kinshasa, où sont accueillis des patients dans un état grave. L’Institut Pasteur va accroître ses capacités au Cameroun, en Centrafrique, à Madagascar, en Guinée et au Sénégal.

Le Ministre en a profité pour condamner les "propos choquants et même moralement et  humainement scandaleux__, sur des expérimentations qui, supposément,  devraient se faire sur des Africains". Des propos tenus par deux médecins français lors d'une séquence diffusée sur LCI dans laquelle l'un des deux médecins proposait de tester les vaccins contre le coronavirus sur la population africaine.