MENU
Accueil
L'Irlande se reconfine : une première en Europe
Écouter le direct
Un quartier à Dublin - (photo : Paul Faith)
Un quartier à Dublin - (photo : Paul Faith) ©AFP

L'Irlande se reconfine : une première en Europe

Le 19 octobre, le premier ministre irlandais Micheál Martin a annoncé que le pays allait être reconfiné pendant 6 semaines.

Alors qu'en France, Emmanuel Macron annonçait mercredi 14 octobre un couvre-feu, pour certaines métropoles françaises, le Premier Ministre irlandais décide d'aller encore plus loin. Ce lundi 19 octobre, celui-ci a annoncé la mise en place de mesures anti-covid de "niveau 3", c'est à dire le reconfinement du pays pendant six semaines à partir de mercredi à minuit. En faisant cela, il s'est placé à l'encontre d'avis d'experts de la santé qui préconisaient la mise en place de mesures encore plus strictes de "niveau 5", rapporte BBC.  

Cette mesure s'accompagne de la décision de laisser les écoles ouvertes. A ce sujet, Micheál Martin s'exprime : "nous ne pouvons pas nous permettre, et ne permettrons pas, que l'avenir de nos enfants et de nos jeunes soit une autre victime de cette maladie", retransmet Le Figaro. Les restrictions de niveau 3 ne correspondent ainsi pas à un confinement "catégorique" tel qu'on a pu le connaitre à travers le monde lors de la première vague. 

Mais parmi ces mesures, on conseille par exemple aux personnes de travailler depuis chez elles sauf absolue nécessité, de se déplacer en vélo ou à pieds pour laisser l'usage des transports en commun aux travailleurs n'ayant pas d'autre choix... On leur demande également de ne sortir, dans la mesure du possible, que pour faire de l'exercice et ce dans un rayon de 5km autour de chez eux. 

La décision du Premier ministre membre du parti Fianna Fáil (parti républicain du centre-droit) est remise en question notamment par des politiques du parti Sinn Féin (deuxième parti d'Irlande, prônant notamment la réunification de l'Irlande et de l'Irlande du Nord). 

Mary Lou McDonald, présidente de Sinn Féin, exprime son inquiétude quant à la décision prise : "Quelles aides supplémentaires pour les travailleurs et les entreprises qui vont passer au niveau 3 ? Quelles ressources pour notre service de santé ? L'avis du NPHET (National Public Health Emergency Team) d'instaurer le niveau 5 est fortement influencé par le manque de capacité du service de santé. Taoiseach (le chef du gouvernement en irlandais) et le gouvernement doivent entendre ce message et agir".