MENU
Accueil
L’Allemagne souhaite légaliser le cannabis
Écouter le direct
Plantes de Marijuana ( Visoot Uthairam) ©Getty
Plantes de Marijuana ( Visoot Uthairam) ©Getty

L’Allemagne souhaite légaliser le cannabis

La nouvelle coalition Allemande souhaite légaliser le cannabis.

Amsterdam pourrait bientôt avoir un rival en tant que capitale européenne du cannabis, le prochain gouvernement allemand prévoyant de légaliser l'usage récréatif de cette drogue.

 4,7 milliards d'euros par an pour les finances publiques

Le SPD de centre-gauche, les Verts et le FDP libéral, qui ont présenté ce mercredi 24 novembre leurs projets pour la prochaine coalition au pouvoir en Allemagne, ont convenu d'assouplir les règles relatives à l'usage personnel du cannabis. "Nous introduirons la distribution contrôlée de cannabis aux adultes à des fins de consommation dans des magasins autorisés", ont déclaré les partis dans leur contrat de coalition. "Cela permettra de contrôler la qualité, d'empêcher la circulation de substances contaminées et d'assurer la protection des mineurs", précise le document.

La législation allemande actuelle autorise la culture, la vente, la possession, l'importation ou l'exportation de plants de cannabis, et les personnes souffrant de certaines pathologies peuvent se voir prescrire des médicaments à base de cannabis. Les Verts et le FDP font depuis longtemps pression pour légaliser le cannabis, tandis que le SPD a proposé de tester la distribution réglementée de cette drogue dans le cadre de projets pilotes. On ne sait pas encore si le cannabis en Allemagne serait vendu dans les bureaux de tabac, les "coffee shops" de type Amsterdam ou les pharmacies, mais l'objectif est de faciliter le contrôle de ceux qui peuvent l'acheter et de ce qu'ils obtiennent.

La légalisation de cette drogue pourrait générer environ 4,7 milliards d'euros par an pour les finances publiques, selon une étude récente de l'université Heinrich-Heine de Düsseldorf. L'étude prévoit également que la légalisation du cannabis permettrait de créer environ 27 000 emplois.

Mais tout le monde n'est pas favorable à ce plan, l'alliance conservatrice CDU-CSU d'Angela Merkel ayant averti que l'utilisation régulière de la drogue pouvait présenter des risques pour la santé de certaines personnes. Stephan Pilsinger, responsable de la politique antidrogue au sein de la CDU, a accusé les partis de la coalition de mener une "expérience sur la santé de notre société et de nos jeunes". "L'État doit-il vraiment gagner de l'argent en plongeant ses citoyens dans le danger de la dépendance, des psychoses permanentes et de la souffrance physique et mentale ? Je pense que c'est immoral", a-t-il déclaré à l'AFP.

Quoi qu'il en soit cette nouvelle réforme risque de générer beaucoup de débat en Allemagne mais également dans les autres pays d'Europe qui vont certainement scruter attentivement les retours de ce changements.