MENU
Accueil
Justin Trudeau de nouveau embarrassé par le “blackface”
Écouter le direct
Justin Trudeau face à la polémique du blackface
Justin Trudeau face à la polémique du blackface ©Getty

Justin Trudeau de nouveau embarrassé par le “blackface”

Le Premier ministre canadien s'est excusé deux fois en 24h suite à des clichés pratiquant un “blackface” dans le passé. Une position délicate à un mois des législatives.

Une nouvelle vidéo est arrivée jeudi 19 septembre sur la toile. Tournée au début des années 1990 par le Parti libéral du Canada, on y voit Justin Trudeau lorsque qu’il était lycéen, maquillé en noir en s'amusant à faire des grimaces en levant les bras.

La veille déjà, le magazine Time avait diffusé une photo datant de 2001 montrant le Premier ministre Justin Trudeau le visage maquillé de noir lors d'une soirée dans une école où il était professeur. La photo a été prise lors d'un gala sur le thème des "Mille et une Nuits", au cours de laquelle il s’était déguisé en Aladdin.

Justin Trudeau s'était excusé lors d’une conférence de presse à Winnipeg (Manitoba). Oui, je m’excuse profondément. Je me suis déçu moi-même, et je suis profondément désolé, a déclaré le premier ministre, précisant qu’il ne savait pas à l’époque que ce qu’il faisait était raciste. Il a également reconnu s’être maquillé le visage en noir dans le passé lors d’un spectacle au lycée, pour interpréter Day-O de Harry Belafonte. 

Le premier ministre canadien Justin Trudeau, le 18 septembre à Winnipeg (Manitoba)
Le premier ministre canadien Justin Trudeau, le 18 septembre à Winnipeg (Manitoba) ©AFP

En pleine campagne pour sa réélection, le Premier ministre ne se laisse pas démonter. Il a déclaré aux journalistes vouloir continuer sa campagne en excluant le fait de démissionner. 

La pratique du "blackface" s’inscrit dans une tradition théâtrale (Minstrel shows) du XIX ème siècle qui avait pour objectif de montrer les personnes de couleur noir comme des êtres diaboliques ou ridicules. Le "blackface" est désormais perçu comme une pratique caricaturale insultante et raciste.