MENU
Accueil
John McAfee, le pionnier de l'antivirus, se suicide le jour de l’annonce de son extradition
Écouter le direct
 San Jose, Californie, le samedi 28 septembre 2013 : John McAfee s'exprime lors de la conférence "Fireside Chat with John McAfee" -  Ching/MediaNews Group/The Mercury News via Getty Images
San Jose, Californie, le samedi 28 septembre 2013 : John McAfee s'exprime lors de la conférence "Fireside Chat with John McAfee" - Ching/MediaNews Group/The Mercury News via Getty Images ©Getty

John McAfee, le pionnier de l'antivirus, se suicide le jour de l’annonce de son extradition

John McAfee avait fuit les Etats-Unis qui, depuis, le recherchaient pour évasion fiscale, il était détenu dans une prison espagnole et a été retrouvé pendu dans sa cellule. La justice espagnole avait autorisée son extradition vers les États-Unis

John McAfee est le créateur américain du célèbre logiciel antivirus éponyme sorti dans les années 80, informaticien de génie, il affirmait gagner 2 000 dollars par jour grâce aux cryptomonnaie. Ce milliardaire a mené une vie bien remplie et assez mouvementée. Soupçonné de trafic de stupéfiants et de possession d'armes à feu. Arrêté plusieurs fois au cours de sa vie, notamment au Belize et aux États-Unis, il était recherché par Interpol, il est arrêté le 6 octobre 2020 en Espagne pour des accusations de fraude fiscale portées par le département de la Justice des États-Unis. Depuis, il était incarcéré dans une prison à Barcelone, en attente de son extradition vers les Etats-Unis. 

Le quotidien espagnol El Pais a annoncé son suicide, une porte-parole des autorités pénitentiaires de Catalogne, la région du nord-est de l’Espagne où il était détenu a déclaré :

Il a été retrouvé mort dans sa cellule, apparemment il s’est suicidé.

Son suicide survient quelques heures après l’annonce de son extradition vers les Etats-Unis

Un milliardaire qui a défrayé la chronique 

John McAfee a été arrêté au lendemain de la publication d'un acte d'accusation le concernant, il aurait oublié de déclarer des millions de dollars de revenus, il aurait également dissimulé des biens, notamment immobiliers, un yacht et une voiture en les mettant également au nom d’autres personnes.

Mais avant 2020, John avait été au cœur d'une histoire de meurtre, celui de son voisin un expatrié américain de 52 ans. Un bras de fer avec les autorités du Belize, petit pays d’Amérique centrale, où est situé sa villa s'organise, John est persuadé que l'on veut le tuer. Le meurtre n'a jamais été résolu et John s'est fait discret jusqu'en 2015, quand il été arrêté aux États-Unis pour conduite sous l’emprise de stupéfiants. C'est en 2019 qu'il fuit son pays dont il voulait briguer la présidence. Un homme qui part avec ses secrets...