MENU
Accueil
#JarreteLoreal : des internautes appellent au boycott de L'Oréal
Écouter le direct
Le logo L'Oréal dans un des locaux de la marque, à New-York (Photo : SOPA Images)
Le logo L'Oréal dans un des locaux de la marque, à New-York (Photo : SOPA Images) ©Getty

#JarreteLoreal : des internautes appellent au boycott de L'Oréal

Après l'annonce samedi 27 juin de L'Oréal de retirer les mots "blanc", "blanchissant" et "clair" de certains produits cosmétiques, cette décision a fait très largement réagir sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter.

Alors que les manifestations antiracistes se succèdent dans le monde depuis la mort de George Floyd, tué par un policier il y a un mois, les marques essayent les unes après les autres de communiquer de la meilleure des façons dans une optique de lutte contre le racisme. C'est le cas de Uncle Ben's qui va modifier son identité visuelle ou encore d'Adidas qui prévoit d'embaucher 30% de personnes afro-américaines et latino-américaines en plus. Du côté des groupes cosmétiques, la filiale indienne de Unilever a affirmé vouloir renommer sa teinte "Fair & Lovely" de crème éclaircissante pour la peau. L'Oréal a décidé de suivre le mouvement en retirant certains mots de ses produits.

Le groupe L’Oréal a décidé de retirer les mots blanc/blanchissant (white/whitening), clair (fair/fairness, light/lightening) de tous ses produits destinés à uniformiser la peau.

Voilà ce qu'a annoncé la marque ce samedi 27 juin, dans un communiqué en anglais évoqué par plusieurs médias comme FranceInfo.

Les internautes n'ont pas tardé à réagir sur Twitter notamment. Les hashtag #JarreteLoreal et #BoycottLoreal ont été relayés massivement. Philippe de Villiers, fondateur du Puy du Fou, estime que la marque "fait peser sur ses clients la honte de leur couleur de peau au nom de cette idéologie délirante" et demande "d'arrêter L'Oréal." D'autres tweets montrent des vidéos de personnes en train de jeter leurs produits L'Oréal à la poubelle.

Certains tournent à la dérision la décision du géant du cosmétique en y allant de leurs petites blagues.

Pour finir, des comptes Twitter se rangent du côté de la marque pour défendre cette nouvelle initiative.