MENU
Accueil
Une influenceuse fait livrer plus de 80 000 crèmes pour les mains au personnel soignant
Écouter le direct
Des infirmières se désinfectent et mettent leurs protections avant d'aller soigner des patients, à Bagnolet. (photo : Ludovic Marin)
Des infirmières se désinfectent et mettent leurs protections avant d'aller soigner des patients, à Bagnolet. (photo : Ludovic Marin) ©AFP

Une influenceuse fait livrer plus de 80 000 crèmes pour les mains au personnel soignant

Élise Goldfarb a plus de 20 000 abonnés sur Instagram. Elle a décidé de s'en servir pour aider le personnel soignant. Alors que les médecins et autres infirmiers ont les mains en sang et très abimées à cause du gel nettoyant, Élise leur apporte des crèmes.

C'est une initiative à laquelle on n'aurait pas forcément pensé, mais pourtant le besoin est réel. Il y a près de deux semaines maintenant, Élise Goldfarb, influenceuse et co-fondatrice de Fraîches, a adressé un message aux marques. Elle leur demande de faire parvenir des crèmes pour les mains aux hôpitaux, pour les aides-soignants dont les mains sont ravagées par le gel hydroalcoolique depuis l'apparition du coronavirus en France.

Des mains abîmées par le gel hydroalcoolique

"Une fille m'a envoyé des photos des mains de sa coloc qui est infirmière en me disant qu'elles étaient dans un état horrible" raconte Élise. Après avoir reçu ce message, elle a demandé à son frère qui travaille en hôpital des précisions à ce propos, lequel lui a répondu que c'était vraiment un problème. "À cause du gel hydroalcoolique, on a les mains en sang__, même moi j'ai des crevasses" explique son frère. Par la suite, Élise a reçu beaucoup de messages de médecins et infirmières sur Instagram à ce sujet, confirmant tous que leurs mains étaient très abîmées à force de se les laver. "À tel point que certains ne peuvent même plus se mettre de gel hydroalcoolique, ça brûle" explique Élise. C'est donc là qu'elle a eu l'idée de faire appel aux marques. 

"Si on a une influence, c'est logique d'essayer de servir à notre échelle"

"En fait, j'ai fait appel à mes clients, aux gens avec qui je bosse normalement ou qui m'invitent à des soirées RP (relations publiques). Je me suis dit, si on a une influence, c'est logique d'essayer de servir à notre échelle." Élise a donc contacté des marques, et fait une story sur Instagram où elle leur demande de l'aide, en les taggant directement. En plus, d'autres influenceuses ont aussi fait en sorte que ce message soit visible. Léna Mahfouf, aka Léna Situations, a plus de 1,5 million d'abonnés. Elle a proposé elle-même a Élise de relayer ce message, pour que les marques avec lesquelles elle est en relation puissent contribuer à cette action solidaire. "Après elle, tous les autres influenceurs ont suivi ce qui fait que plein de marques ont entendu parler de l'action. Aujourd'hui on a trouvé plus de 70 000 crèmes."

Plus de 80 000 crèmes

Une organisation s'est alors rapidement mise en place. Certaines marques envoient directement leurs crèmes aux hôpitaux. D'autres les envoient ou les apportent à Élise, qui s'occupe de les faire livrer grâce à des services qui se sont portés volontaires pour le faire gratuitement. Les marques ont elles-mêmes envoyé plus de 70 000 crèmes dans des hôpitaux partout en France. Élise a quant à elle fait parvenir 15 000 crèmes dans 29 hôpitaux différents en Ile-de-France et des centaines de services. Pour ce faire, elle est directement en lien avec l'AP-HP et les autres organisations pour connaître les besoins du personnel médical. 

Petites et grandes marques

Parmi les marques qui participent à cette action, on compte notamment Sephora, Le Petit Olivier, Hello Body, Caudalie, Erborian ou encore L'Onglerie. Des marques de toutes tailles, avec des gros chiffres d'affaires comme des moyens plus restreints se sont prêtées au jeu, et continuent d'envoyer des produits. Certaines offrent aussi des masques pour le visage, des shampoings, des lunettes de protection. 

"Tout ça pour moi, ça me semblait hyper futile, je ne me rendais pas compte du besoin." Aujourd'hui, elle reçoit beaucoup de messages de remerciement du personnel soignant. "On essaye aussi d'avoir des IPad maintenant pour les EHPAD et les services de soins palliatifs pour que les gens gardent le contact comme les visites ne sont plus autorisées." Cette action lancée il y a deux semaines évolue donc en fonction des demandes formulées par l'AP-HP et les hôpitaux et prend de l'ampleur auprès des marques.