MENU
Accueil
Il est recommandé de ne plus utiliser le mot "autotune", "spoil"...
Écouter le direct
Dictionnaire "Le Petit Larousse" (Photo : Fred Dufour)
Dictionnaire "Le Petit Larousse" (Photo : Fred Dufour) ©AFP

Il est recommandé de ne plus utiliser le mot "autotune", "spoil"...

La Commission d'enrichissement de la langue française demande de délaisser les anglicismes pour utiliser les termes français.

On ne s'en rend pas forcément compte, mais on parle tous anglais chaque jour. On utilise des plateformes de streaming pour écouter des podcasts ou des morceaux avec de l'autotune. On se fait spoiler alors qu'on bingewatch une série. Ainsi, comme le fait remarquer le site Next Inpact, des recommandations d'utilisation de mots français à la place de certains anglicismes ont été publiées au Journal officiel du 23 mai 2020.

La Commission d'enrichissement de la langue française a ainsi publié une sorte de lexique avec les traductions de certains termes anglophones utilisés quotidiennement dans les médias ou bien dans la vie en général. On retrouve le mot "podcast" par exemple. La Commission recommande de dire désormais "audio" ou bien "audio / service / programme à la demande" ou AAD. 

Plus d'autotune, de fast fashion ou de fake news

En dehors du terme podcast, la publication parle aussi de "autotune" qu'elle demande de remplacer par "ajustement automatique d'intonation." Damso devrait alors dire de préférence "avec de l'ajustement automatique d'intonation ça passera peut-être mieux" dans son titre Autotune. Pour "spoiler", il convient de dire "divulgâcher", un mot que l'on avait déjà vu apparaître auparavant notamment dans le dictionnaire. Côté information, la Commission incite à l'utilisation des mots "infox" ou "information fallacieuse" pour "fake news." Un "timelapse" serait alors un "hyperaccéléré" et la "fast fashion" de la "mode expresse / éclair." 

C'est surtout aux personnes publiques qu'il est recommandé d'utiliser ces expressions en français afin d'influencer la communauté. Il pourrait être difficile d'instaurer l'utilisation de certains termes, mais le but est ici de mettre en valeur la langue française et son patrimoine.