MENU
Accueil
Heuss l’enfoiré : classement sans suite dans une affaire de violences conjugales
Écouter le direct
Heuss l'Enfoiré  (capture clip L'ancien)
Heuss l'Enfoiré (capture clip L'ancien) ©Radio France

Heuss l’enfoiré : classement sans suite dans une affaire de violences conjugales

Le 1er janvier, le rappeur avait été placé en garde à vue après une dispute avec sa compagne. Le 4 janvier, le parquet a classé sans suite les faits qui lui sont reprochés, d’après l’avocat d’Heuss L’enfoiré, Maître Ruben, contacté par Mouv’.

Pour l’avocat du rappeur, c’est une affaire de couple et de violences réciproques. Le premier jour de l’année, la compagne du rappeur a contacté Police Secours, d’après une info du Point. La jeune femme de 26 ans aurait dit aux policiers avoir été victime de coups et de gifles de la part de son compagnon Karim Djeriou connu sous le nom d’Heuss L’enfoiré. La dispute aurait éclaté suite à la diffusion des fesses de la jeune femme sans son consentement sur les réseaux sociaux du rappeur. Dans la dispute, la compagne aurait blessé le rappeur avec du charbon à chicha lancé au visage. Le rappeur s’est vu prescrire 2 jours d’ITT.

« Il y a eu une procédure classique, une interpellation, un placement en garde à vue pendant quasiment 48h. Il a été remis en liberté à l’issue de sa garde à vue. Et le parquet a pris une décision ce 4 janvier de classer sans suite les faits qui lui sont reprochés », annonce Maître Ruben au micro de Mouv’.

Pour l’avocat, le système judiciaire a fonctionné dans cette affaire. « Ce qu’elle a dit a eu du crédit, une enquête a été réalisée avec des perquisitions, une enquête de voisinage, des gens qui ont été entendus et au final, la justice se rend compte que tout n’est pas blanc ou noir. Les zones d’ombre conduisent la justice à prendre la décision qu’il n’y a pas d’éléments suffisants, pas de charges suffisantes, pour renvoyer Heuss devant un tribunal » ajoute-t-il, regrettant l’image négative de cette affaire pour son client.

A propos des images diffusées sur les réseaux sociaux, Maître Ruben précise qu’elles ont été retirées immédiatement par le rappeur.

De son côté, la jeune femme n’a pas porté plainte à ce jour contre le rappeur. L’affaire s’arrête donc ici.