MENU
Accueil
Gringe et l'association L214 dénoncent la souffrance des dindes dans un élevage du Cher
Écouter le direct

Gringe et l'association L214 dénoncent la souffrance des dindes dans un élevage du Cher

Gringe a collaboré avec l'association L214 et s'est fait la voix du combat contre la maltraitance animale visible dans cet abattoir de Blancafort.

Le 17 décembre, l'association L214 a mis en ligne une enquête vidéo qui soulève le coeur. Dans celle-ci, un lanceur d'alerte a filmé en octobre 2020 les conditions dans lesquelles sont tuées les 15 000 dindes qui arrivent chaque jour dans cet abattoir de Blancafort. Cet abattoir appartient au groupe LDC qui fournit notamment la marque Le Gaulois.

Gringe se mobilise

Et ce n'est autre que Gringe qui nous accompagne dans notre visionnage en nous commentant chaque image. Entre cages de transports beaucoup trop petites, suspensions par les pattes ultra douloureuses, cadavres empilés et animaux en très mauvais état, les images ont de quoi retourner le ventre. Mais la vidéo revient vite sur un plan de Gringe qui met les choses au clair. 

Comprenez moi bien, il ne s'agit pas ici de jeter la pierre aux employés de l'abattoir

"Le boulot d'accrocheur est un des boulots les plus durs qui soient__. C'est un boulot alimentaire. Un jour le lanceur d'alerte a pu constater que sur 12 personnes présentes en début de journée, il n'en restait que 8 deux heures plus tard. 4 avaient abandonné", explique-t-il.

En s'appuyant toujours sur les preuves vidéos, Gringe note trois infractions majeures : la taille des caisses, le temps où les dindes restent suspendues tout en étant conscientes, et le fait que celles-ci doivent relever la tête pour ne pas qu'elle se racle au sol mécanique pendant leur transport. 

Pour info, l'association L214 est une organisation de défense des animaux qui s'attache à montrer "les conditions de vie, de transport et d'abattage des animaux en s'appuyant sur des enquêtes filmées et accompagnées d'informations sourcées", selon leur site internet.