MENU
Accueil
Grenoble : garde à vue prolongée de 24h pour le rappeur Corbak Hood
Écouter le direct
Corbak Hood dans le clip "Chicagre" - Capture écran
Corbak Hood dans le clip "Chicagre" - Capture écran

Grenoble : garde à vue prolongée de 24h pour le rappeur Corbak Hood

Le rappeur Grenoblois de 16 ans, Corbak Hood a été propulsé sur la scène médiatique et aussi en garde à vue... Suite à la diffusion de son clip mettant en scène des dealers armés dans le quartier Mistral. Sa GAV vient d'être prolongée de 24h.

Corbak Hood, inconnu il y a encore une semaine, a créé le buzz. Son clip "Chica-Gre" (en référence à CHICAgo et la ville de GREnoble) a été libéré sur la toile le 1er septembre mais avant ça le rappeur avait lâché deux extraits de son clip (coupés au montage), montrant des hommes lourdement armés en bas d'une tour, ce qui a provoqué un vent d'indignation du coté de nos politiques. Le ministère de l'Intérieur a réagi et une opération de police dans le quartier, identifié comme celui du Mistral, a été organisée pour démanteler un trafic, une cinquantaine de contrôles ont été réalisés, mais ni interpellation, ni saisie n'ont été signalées, selon la préfecture.

L'auteur du clip, Corbak Hood avait déclaré, le 1er septembre, au micro de France 3 Auvergne-Rhone-Alpes :

Tout ça, c'est de la mise en scène.

Il s'est défendu en affirmant que les armes étaient des pistolets à billes, comme on peut le voir à la fin du clip quand un des protagonistes vide son chargeur, et les stupéfiants mis en avant sont du CBD (du cannabidiol, substance réglementée en France). Corbak Hood est très (agréablement) surpris par l'ampleur de son buzz :

"Ça faisait un petit moment que je rappais et ça galérait un peu. Il y avait une opportunité de buzzer et je l'ai utilisée. (...) J'ai attendu que le buzz prenne, que ça monte et là, j'ai balancé le clip, c'était le bon moment. Je ne m'attendais pas à ça, ça m'a choqué (...)  30 000 vues, je m'attendais pas à ça."

Mais l'affaire n'en reste pas là, Lionel Beffre, préfet de l'Isère annonce l'interpellation de Corbak Hood le mercredi 2 septembre au matin, il est placé en garde à vue. Une GAV qui vient d’être prolongée de 24h selon Franceinfo.