MENU
Accueil
Grande distribution : pas de prime pour tout le monde
Écouter le direct
Des billets de 50 euros -  Omar Marques/SOPA Images/LightRocket via Getty Images
Des billets de 50 euros - Omar Marques/SOPA Images/LightRocket via Getty Images ©Getty

Grande distribution : pas de prime pour tout le monde

C'était il y a un mois, le gouvernement lançait un appel aux entreprises pour le versement d'une prime à leurs salariés qui continuaient de se rendre au travail pendant l'épidémie, l'heure est au désenchantement pour certains...

Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, avait lancé un appel aux dirigeants de la grande distribution afin qu'ils versent une prime défiscalisée de 1000 euros à l'ensemble des salariés qui continuaient de se rendre sur leur lieu de travail. 

Auchan a été la première entreprise à s'engager à verser une prime de 1000 euros à 65 000 collaborateurs. Puis, Alexandre Bompard, le PDG de Carrefour a annoncé le déblocage d'une enveloppe pour verser la prime à ses équipes françaises. Le groupement Les Mousquetaires (Intermarché) a annoncé dans un communiqué, avoir posé "le principe d'une rétribution annuelle exceptionnelle de 1000 euros, dont les modalités seront discutées avec les partenaires sociaux"... Un mois s'est écoulé depuis et visiblement le son de cloche est différent, la prime sera calculée sur la base du temps de travail effectif sur une période définie. 

Christian Roy, délégué syndical Force ouvrière chez Auchan déclare sur France Info :"Les salariés se projetaient déjà avec une prime de 1 000 euros, quel que soit leur temps de travail effectif, et là c'est la douche froide". 

Concrètement, tous les contrats de plus de 28 heures recevront la totalité de la prime, pour les autres contrats, la prime sera proratisée en fonction du temps de travail effectif.

Rien n'a été décidé, ce qui fait émerger de nombreuses interrogations du coté des salariés, ainsi que des rumeurs... Comme l'atteste Laurence Gilardo, déléguée syndicale FO à Casino :

"Le personnel qui met en rayons de nuit chez Casino n'aura pas la prime puisqu'ils ne sont pas exposés aux clients ! Sauf qu'il y a eu des centaines de clients qui sont venus déposer leurs virus, tousser sur les produits que les salariés manipulent, donc ils sont tout à fait légitimes à toucher la prime ! Il n'y a pas de raison !"

Chez Leclerc, les salariés des entrepôts et ceux des bases logistiques recevront la prime, mais pas ceux des magasins franchisés, la prime sera versée au bon vouloir du directeur.

Le Covid-19 met, une fois de plus, en lumière les inégalités, cette fois-ci entre salariés...