MENU
Accueil
FLAG! : une application pour lutter contre les violences homophobes et transphobes
Écouter le direct
Pologne, 5 septembre 2020 : des militants lors de la marche des fiertés - Artur Widak / NurPhoto / NurPhoto via AFP
Pologne, 5 septembre 2020 : des militants lors de la marche des fiertés - Artur Widak / NurPhoto / NurPhoto via AFP ©AFP

FLAG! : une application pour lutter contre les violences homophobes et transphobes

La Journée internationale de lutte contre l'homophobie et la transphobie est fixée au 17 mai, mais on relève des actes de violence contre les communautés LGBTQ+ tous les jours de l'année ! Des outils sont développés pour tenter de circonscrire la haine : focus sur l'application FLAG!

Les temps changent plus vite que les mentalités, les actes homophobes et transphobes sont en perpétuelle augmentation. Le ministère de l’intérieur a fait état en 2019, d’une "augmentation de 36 % du nombre de victimes d’actes anti-LGBT". Frédéric Potier, délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT (Dilcrah) explique, au journal Le Monde, les raisons de ce constat :

"__On a une homophobie profondément ancrée dans la société, avec des phénomènes de rejet qui sont liés à l’octroi de davantage de droits pour les personnes LGBT, comme le mariage. Mais en parallèle, ces chiffres illustrent aussi le travail des associations qui accompagnent les victimes et les encouragent à porter plainte." 

En effet, peu de victimes osent porter plainte, selon l'association Flag!, qui lutte contre toutes formes de discriminations à l'encontre des gays, des lesbiennes, des bisexuels et des transsexuels au sein du Ministère de l'intérieur et du Ministère de la Justice, mais également auprès de la population sollicitant ses services :

Seulement 4% des victimes d'injures osent se faire connaitre et accompagner.

Une application pour lutter contre l'homophobie et la transphobie

A l'image du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis qui a signé une convention avec l'association FLAG!. Cette convention prévoit notamment l'utilisation d'une application pour signaler tout acte LGBTphobe. Il sera possible de signaler anonymement les actes et propos LGBTphobes tout en les géolocalisant, ainsi qu'à orienter les victimes vers les possibilités de recours.                   

L'application FLAG! permet de signaliser par géolocalisation les actes homophobes et transphobes - Asso FLAG!
L'application FLAG! permet de signaliser par géolocalisation les actes homophobes et transphobes - Asso FLAG!

De plus, cette l'application permettra, selon le Conseil départemental de faire :

Une photographie des LGBTphobies sur le territoire (...) et constituera pour le département une source de données essentielle dans le cadre de son combat contre les discriminations.

La Mairie de Marseille a signé un accord avec l'association FLAG! pour promouvoir l'application :

Pour signaler un acte homophobe et transphobe