MENU
Accueil
Le peuple descend dans la rue suite à la mort d'un homme noir, tué par des policiers
Écouter le direct
Minneapolis : la population demande justice pour George Floyd  © Crédit photo : Maxppp
Minneapolis : la population demande justice pour George Floyd © Crédit photo : Maxppp ©Getty

Le peuple descend dans la rue suite à la mort d'un homme noir, tué par des policiers

George Floyd avait 40 ans, sa peau était noire et il a été étouffé lors d'une interpellation à Minneapolis aux Etats-Unis, les 4 policiers présents viennent d'être limogés. Cette nouvelle affaire provoque l'indignation et la colère de la population.

Une journée, de plus, se lève sur une nouvelle affaire de violences policières sur fond de racisme dans la police américaine, un homme noir a succombé à son interpellation. Une passante a filmé toute la scène qui a été diffusée sur Facebook Live, une vidéo ou plutôt un snuff movie difficilement supportable à regarder... On y voit un homme à terre, il s'agit de George Floyd, il est à moitié couché sous un véhicule de police, sur lui, un policier presse son genou sur son cou. Un second policier tient à distance les passants qui commencent à s’emporter alors que George Floyd implore et demande à respirer...  Il dit : 

Please, I can't breathe (s'il vous plaît, je n'arrive pas à respirer)... Mon estomac me fait souffrir. J'ai mal au cou... pitié je n'arrive plus à respirer...

Puis, un témoin crie : "Il ne respire plus, il ne bouge plus, prenez son pouls !"

Le policier desserre son étreinte, une ambulance est appelée sur place et transportera George jusqu'à l’hôpital où il meurt. Le porte-parole de la police a affirmé que l’homme semblait ivre ou drogué, il ne s'était pas montré coopératif, les policiers avaient été appelé sur place pour un délit mineur.

Le chef de la police de Minneapolis, Medaria Arradondo, a indiqué l'ouverture d'une enquête de la police fédérale : "Nous coopérerons totalement à l’enquête du FBI__". Les policiers étaient en possession de caméras qui filmaient, ce qui permettra d'éclaircir les circonstances de l’interpellation.

Benjamin Crump, avocat de la famille de George Floyd, a dénoncé un usage : "Abusif, excessif et inhumain de la force, pour un délit non-violent, et demandé la fin du profilage racial et (de) la minimisation des vies des personnes de couleur par la police."

Benjamin Crump est aussi l’avocat des proches de Ahmaud Arbery, un joggeur noir qui a été tué par deux hommes blancs en février 2020.

Les 4 policiers ont été limogés et Jacob Frey, le maire de Minneapolis s'est exprimé lors d'une conférence de presse, dans laquelle il a déclaré :

Etre noir aux Etats-Unis ne devrait pas être une condamnation à mort 

Il a ajouté sur Twitter : "Quatre agents de la police impliqués dans la mort de George Floyd ont été licenciés. C'est la bonne décision."

Cette décision n'a pas apaisé les tensions, beaucoup d'habitants se sont déplacés sur le lieu de l'interpellation pour déposer des fleurs, puis dans la ville et devant le commissariat, pour protester contre les violences policières à l'encontre des personnes de couleurs :

L'affaire a été relayée par de nombreuses personnalités comme Madonna, Justin Bieber ou encore Cardi B :

"Assez, c'est assez ! Que faut-il faire ? Une guerre civile ? Un nouveau président ? De violentes émeutes ? Il est fatigué ! Je suis fatigué ! Le pays est fatigué ! Tu ne fais pas peur aux gens, tu ne fais que montrer à quel point tu es lâche ! Et que l'Amérique n'est pas vraiment le pays de la liberté."

Les Etats-Unis n'ont pas le monopole des violences policières et du racisme... On est bien d'accord !