MENU
Accueil
Charlie Hebdo de nouveau menacé : des médias signent une tribune pour la liberté d'expression
Écouter le direct
Charlie Hebdo et plus de 100 médias signent une tribune "Ensemble, défendons la Liberté"
Charlie Hebdo et plus de 100 médias signent une tribune "Ensemble, défendons la Liberté"

Charlie Hebdo de nouveau menacé : des médias signent une tribune pour la liberté d'expression

Répondant à l'appel de Riss, directeur de la publication de Charlie Hebdo, plus d'une centaine de médias, dont Radio France, signent et publient une "lettre ouverte à nos concitoyens" pour la défense de la liberté d'expression.

Cette tribune est inédite mais la situation est grave. Plus d'une centaine de médias dont plusieurs journaux de presse quotidienne régionale ainsi que les groupes Radio France et France Télévisions s'unissent sous l'impulsion du Directeur de"Charlie Hebdo" pour rappeler des fondamentaux. Car la liberté d'expression est la clé de voûte de toute démocratie. 

Pointant du doigt les menaces de mort qui visent certains médias et les pressions de quelques Etats sur des journalistes français, le texte rappelle l'article 10 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789, intégrée à notre Constitution :

Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses,  pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par  la loi.

Le texte lance une véritable alerte : depuis plusieurs années, la violence s'accentue et "La violence des mots s'est peu à peu transformée en violence physique." Les signataires rappellent également une réalité inquiétante :

"Ces cinq dernières années, des femmes et des hommes de notre pays ont été assassinés par des fanatiques, en raison de leurs origines ou de leurs opinions. Des journalistes et des dessinateurs ont été exécutés pour qu'ils cessent à tout jamais d'écrire et de dessiner librement."

En effet, "c'est tout l'édifice juridique élaboré pendant plus de deux siècles pour protéger votre liberté d'expression qui est attaqué, comme jamais depuis soixante-quinze ans. Et cette fois par des idéologies totalitaires nouvelles, prétendant parfois s'inspirer de textes religieux."

Ce n'est pas le blasphème que nous défendons, mais la liberté.

Les signataires demandent des moyens et des signes forts de la part du gouvernement pour protéger les médias et les journalistes menacés :

"Bien sûr, nous attendons des pouvoirs publics qu'ils déploient les moyens policiers nécessaires pour assurer la défense de ces libertés et qu'ils condamnent fermement les Etats qui violent les traités garants de vos droits__. Mais nous redoutons que la crainte légitime de la mort n'étende son emprise et n'étouffe inexorablement les derniers esprits libres."

Nous sommes des privilégiés et nous l'oublions :

"Les lois de notre pays offrent à chacun d'entre vous un cadre qui vous autorise à parler, écrire et  dessiner comme dans peu d'autres endroits dans le monde."

L'expression "Liberté d'expression" est trop souvent utilisée à tort et à travers, les signataires veulent que nous comprenions son essence et le poids de sa valeur :

"Rappelons ici, en solidarité avec Charlie Hebdo, qui a payé sa liberté du sang de ses collaborateurs, qu'en France, le délit de blasphème n'existe pas. Certains d'entre nous sont croyants et peuvent naturellement être choqués par le blasphème. Pour autant, ils s'associent sans réserve à notre démarche. Parce qu'en défendant la  liberté de blasphémer, ce n'est pas le blasphème que nous défendons, mais la liberté__."

Chacun a le pouvoir de se mobiliser, de se positionner comme un acteur :

"Nous avons besoin de vous. De votre mobilisation.  Du rempart de vos consciences. Il faut que les ennemis de la liberté comprennent que nous sommes tous ensemble leurs adversaires résolus,  quelles que soient par ailleurs nos différences d'opinion ou de croyances. Citoyens, élus locaux, responsables politiques, journalistes, militants de tous les partis et de toutes les associations, plus que  jamais dans cette époque incertaine, nous devons réunir nos forces pourchasser la peur et faire triompher notre amour indestructible de la Liberté__."

La Tribune à lire.