MENU
Accueil
Emmanuel Macron est contre "la dépénalisation généralisée" du cannabis
Écouter le direct
Cannabis - Illustration
Cannabis - Illustration ©AFP

Emmanuel Macron est contre "la dépénalisation généralisée" du cannabis

Le président annonce un grand débat national sur la consommation de drogue et sur ses "effets délétères". Il veut aussi venir à bout des trafics.

"La France est devenue un pays de consommation et donc, il faut briser ce tabou", lance Emmanuel Macron dans une interview au journal Le Figaro, publiée ce lundi matin. Le président annonce un grand débat national sur la consommation de drogues.

Pas de légalisation

Il ne dit pas encore comment se déroulera ce grand débat mais il prévient déjà qu'il ne croit pas aux bienfaits supposés d'une légalisation du cannabis. "À l’inverse de ceux qui prônent la dépénalisation généralisée, je pense que les stups ont besoin d’un coup de frein, pas d’un coup de publicité", explique-t-il.

Emmanuel Macron dénonce les "effets délétères" des drogues douces, qu'il juge "désastreux" pour le cerveau. Selon lui, il faut que le consommateur comprenne que lorsqu'il "se roule un joint dans son salon", il "alimente la plus importante des sources d'insécurité".

Lutte contre les trafics

D'ailleurs, dans la même interview, le président estime que les trafics de stupéfiants "explosent" et assure qu'il veut les "éradiquer par tous les moyens". Il affirme que le gouvernement est en train de passer "à la vitesse supérieure" en "harcelant les trafiquants et les dealers". 

"Sur les 4 000 points de deal répertoriés récemment, plus de 1.000 opérations coup-de-poing ont été réalisées ces dernières semaines. Et chaque jour, nous fermons un point de deal", ajoute-t-il avant de conclure en précisant que "70 000 amendes forfaitaires délictuelles ont été dressées depuis septembre" pour les consommateurs.