MENU
Accueil
Elle prend un PV pour s'être postée à la fenêtre de son mari, en maison de retraite
Écouter le direct
Ephad confinement (shapecharge)
Ephad confinement (shapecharge) ©Getty

Elle prend un PV pour s'être postée à la fenêtre de son mari, en maison de retraite

Une femme de 79 ans a été verbalisée alors qu’elle communiquait avec son mari, isolé en Ehpad, à travers la fenêtre.

Depuis le début du confinement, Hedwig, 79 ans, avait pris l'habitude de se rendre devant l'Ehpad où réside son mari Jean-Jacques. Tous les jours à 16h, elle quittait son domicile et marchait pendant 10 minutes, afin de lui rendre visite, tout en respectant la distanciation sociale. 

C'est à sa fenêtre, et munie d'une ardoise, qu'elle rompait les longues journées monotones de son époux, isolé depuis l'épidémie du coronavirus, avec des petits messages. Habituée à lui rendre visite deux fois par jour, c'était le seul moyen pour elle de continuer à le voir, sans enfreindre la loi.   

Malheureusement, cette habitante de Graulhet, dans le Tarn, a vu sa balade quotidienne prendre fin ce jeudi 9 avril, après avoir été verbalisée pour n’avoir pas respecté le confinement. Bien qu'elle possédait une attestation sur laquelle elle cochait la case "promenade" ou "assistance à personne vulnérable", cela n'a pas suffi pour convaincre les gendarmes. 

Ces derniers lui ont expliqué qu’elle devait cesser ses visites. "Depuis, ma mère n’ose même plus sortir de chez elle (). D’avoir été chassée comme ça, même si les gendarmes ont été très corrects, ça l’a bouleversée", témoigne leur fille au quotidien régional, La Dépêche du Midi.