MENU
Accueil
Elections européennes : les outils pour enfin tout comprendre
Écouter le direct
Deux jeunes femmes avec le drapeau européen
Deux jeunes femmes avec le drapeau européen ©AFP

Elections européennes : les outils pour enfin tout comprendre

A quelques semaines du suffrage qui se tiendra le 26 mai prochain, Mouv’ a repéré quelques initiatives afin de mieux comprendre le rôle de l’Europe et de ses institutions.

Comprendre. C’est le maître mot des élections européennes qui auront lieu le dimanche 26 mai. Comprendre pour peut-être éviter un nouveau fiasco. En effet, 73% des jeunes de 18 à 35 ans n’ont pas voté lors des européennes de 2014. Face à cet échec, certains se sont alors donné pour mission de rendre l’Europe plus attractive aux yeux des jeunes, en espérant qu’ils se mobilisent davantage. 

Les élections européennes en animes

Ainsi l’Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ) et l’association Européens sans frontières (ESF) ont lancé une série de dix films d’animation de trente secondes chacun, pour promouvoir le vote aux européennes. De la « génération Erasmus » aux « inégalités hommes-femmes », en passant par la « protection des données », toutes les grandes thématiques sont abordées dans le cadre de la campagne « Rock the Eurovote 2019 ». 

Florine Hénault, étudiante en droit franco-allemand âgée de 20 ans, et par ailleurs réalisatrice de l’épisode « Européens sans frontières », fait partie des neufs jeunes à la tête de ce projet. « Je milite depuis que j’ai l’âge de 16 ans. Ça a commencé au Parlement européen des jeunes. Aujourd’hui, mon objectif est de responsabiliser et inciter les jeunes et moins jeunes à voter aux élections européennes », explique-t-elle. Et d’argumenter, « car si on regarde rapidement ce que fait l’Europe, on peut se dire qu’elle est surtout là pour les plus riches. Nous on veut au contraire montrer que l'Europe agit sur le quotidien de tous, sans forcément qu’on s’en rende compte ». 

Les élections européennes en mode « Tinder »

Vote & Vous met en œuvre des projets d'éducation à la citoyenneté en France et en Europe. Comme lors de l’élection présidentielle en 2017, l’association prévoit de lancer deux semaines avant les européennes une sorte de « Tinder » pour aider les jeunes (mais aussi les moins jeunes) à faire leur choix. Le fonctionnement est simple. Des questions seront posées en fonction des programmes de chaque tête de liste. Suivant vos réponses, vous matcherez avec le candidat le plus proche de vos idées.  

Les réponses aux questions permettront de savoir de quel candidat vous êtes le plus proche
Les réponses aux questions permettront de savoir de quel candidat vous êtes le plus proche

Un outil qui ressemble à celui mis en ligne l’été dernier sur yourvotematters.eu. A la seule différence que ce site ne se base pas sur les programmes des candidats, mais bien sur les décisions que les membres du Parlement européen ont réellement adoptées durant les cinq dernières années. Voilà qui permet de vérifier quels politiciens, partis nationaux, et groupes politiques européens correspond à ses opinions, et ce, sur des faits précis. En ce qui concerne les aspirants députés, ils répondront aux 25 questions posées sur le sur yourvotematters.eu parmi lesquelles : « Est-ce que l'UE devrait soutenir financièrement les lanceurs d'alerte qui dénoncent les méfaits des entreprises et organismes publics en divulguant des informations confidentielles ? ». L’internaute sera redirigé vers la personnalité politique avec qui il aura obtenu le plus de réponse en commun.  

« L’idée c’était vraiment d’avoir une plateforme interactive qui ressemble en bien des points à un jeu en ligne. Ça veut dire quelque part qu’on s’adresse à un public plutôt jeune, mais pas seulement. Le but c’est essentiellement de rendre l’Europe accessible à tous les citoyens européens, si possible de manière ludique », explique Flavio Grazian, membre de l’« European Citizen Action Service » (Ecas), une des cinq associations du consortium à l’origine de cette initiative.

Les élections européennes via des débats participatifs

Alex Darmon a fondé la chaîne YouTube INDÉCIS lors de l'élection présidentielle, avec des interviews de personnalités politiques sur un ton décalé, pour aider les jeunes à se faire une meilleure idée des propositions des candidats. 

A l’aube des élections européennes, il lance le format « Europe-moi si tu peux », toujours sous forme d’interviews-débats interactifs entre les candidats des différentes listes. Au menu, des questionnements tels que : quel est le fonctionnement du scrutin et des institutions européennes ? Quels sont les enjeux de ces élections ? Qui sont les candidats ? « L’objectif c’est de dire que l’Europe existe belle et bien, d’expliquer précisément ce qu’elle est, et comment la changer », confie Alex Darmon. Les premiers débats seront en ligne sur YouTube à partir du 24 avril. Vous pourrez poser vos questions sur les réseaux sociaux de l’émission quelques jours avant l’émission.  

Et les institutions alors ? La tendance est aussi à la communication. Avec « What Europe does for me », le Parlement européen détaille l’impact de ses décisions sur le quotidien des citoyens européens.