MENU
Accueil
El Chapo : sa femme Emma Coronel Aispuro arrêtée aux USA pour trafic de drogue
Écouter le direct
Emma Coronel Aispuro - à la sortie du tribunal fédéral de Brooklyn, 2019 (Johannes Eisele)
Emma Coronel Aispuro - à la sortie du tribunal fédéral de Brooklyn, 2019 (Johannes Eisele) ©AFP

El Chapo : sa femme Emma Coronel Aispuro arrêtée aux USA pour trafic de drogue

Emma Coronel Aispuro, la femme du baron de la drogue mexicain Joaquin "El Chapo" Guzman, a été arrêtée aux États-Unis lundi 22 février, accusée d’avoir aidé son mari à faire perdurer son empire.

Tel mari, telle femme ? L’arrestation d’Emma Coronel Aispuro, la conjointe de Joaquin Guzman, plus connu sous le pseudonyme d’El Chapo, ce lundi 22 février à l’aéroport de Washington, laisse à penser que chez eux, le trafic de drogue est une affaire de famille. 

Emma Coronel Aispuro est accusée par la justice américaine d’avoir aidé son mari, condamné à la perpétuité en juillet 2019 après s’être échappé trois fois de prison, à entretenir son réseau de trafic de drogue. Elle aurait permis de faire entrer de la cocaïne, de la méthamphétamine, de la marijuana et de l’héroïne sur le sol américain. En plus de cela, elle est soupçonnée d’avoir eu un rôle à jouer dans l’évasion spectaculaire d’El Chapo de la prison de l’Altiplano, au Mexique, en juillet 2015. 

Une très lourde peine encourue 

L'audience d'Emma Coronel Aispuro a eu lieu mardi 23 février. Depuis, elle est maintenue en détention dans une prison fédérale. Ses avocats devraient faire une demande de caution. D’après un avocat du gouvernement américain, elle "a travaillé en étroite collaboration avec la structure de commandement et de contrôle de l’organisation de trafic de drogue mexicaine connue sous le nom de cartel de Sinaloa."

Si elle est reconnue coupable de tout ce qui lui est reproché, Aispuro risque la prison à perpétuité et jusqu’à 10 millions de dollars d’amende. El Chapo est quant à lui détenu dans une prison de haute sécurité du Colorado, où il est censé passer la fin de ses jours. Nous ne sommes pas à l’abris d’un rebondissement, comme lorsqu’Ovidio Guzman Lopez, le fils de Joaquin Guzman, a été libéré d’une prison mexicaine en 2019, le cartel de Sinaloa ayant mis la ville à feu et à sang.