MENU
Accueil
Donald Trump n’aurait payé que... 750$ d’impôts en 2016
Écouter le direct
Donald Trump en conférence de presse
Donald Trump en conférence de presse ©AFP

Donald Trump n’aurait payé que... 750$ d’impôts en 2016

Selon une enquête du New York Times publiée le 27 septembre, le président américain n’aurait payé que très peu d’impôts en 2016 et en 2017.

Aux Etats-Unis, il existe 3 différents types d’impôts : l’impôt de l’Etat, l’impôt des collectivités locales et l’impôt fédéral. Et c’est ce dernier que Donald Trump aurait évité durant plusieurs années. L’année de son élection, en 2016, et l’année suivante, il n’aurait payé que 750 dollars (l’équivalent de 650€) d’impôts. Ces révélations devraient être abordées durant le premier débat qui opposera Donald Trump à Joe Biden le 29 septembre.

Pour trouver ces sommes, le New York Times s’est appuyé sur les données fiscales de Donald Trump de ces vingt dernières années. Selon le quotidien, le président aurait échappé à l’impôt "car il a déclaré plus de pertes d’argent que de gains." En effet, les quelques 500 entités de la Trump Organization perdraient chaque année des dizaines de millions de dollars. Le président américain serait donc très endetté. 

Le New York Times révèle aussi que Donald Trump n’aurait rien payé sur les dix des quinze années précédentes.

Aux Etats-Unis, depuis les années 1970, la tradition veut que les chefs d’Etat américains publient leurs déclarations d’impôts. Donald Trump avait promis de le faire en 2016, mais ne s’est finalement jamais plié à l’exercice. Ce manque de transparence alimente les suppositions sur l’étendue de sa richesse ou sur de potentiels conflits d’intérêt.

Pour Donald Trump, toutes ces révélations sont des "fake news."

"J'ai payé beaucoup, et j'ai payé beaucoup d'impôts sur le revenu au niveau de l'Etat aussi, l'Etat de New York taxe beaucoup", a-t-il rétorqué.