MENU
Accueil
Donald Trump menace de fermer les réseaux sociaux
Écouter le direct
Donald Trump à la Maison Blanche - Washington - Mars 2020 (Photo : Alex Wong)
Donald Trump à la Maison Blanche - Washington - Mars 2020 (Photo : Alex Wong) ©AFP

Donald Trump menace de fermer les réseaux sociaux

Le président américain est entré en guerre contre Twitter après que le réseau social ait ajouté la mention "vérifiez les faits" sur deux de ses tweets.

Donald Trump et ses dizaines de tweets quotidiens ont fini par retenir l'attention du petit oiseau bleu cette semaine. Le président américain qui dénonce régulièrement des fake news a été lui-même accusé d'en colporter sur Twitter. Le réseau a alors mis en garde les internautes.

Des élections par correspondance truquées ?

L'histoire se déroule dans un contexte qui est celui de la course à la présidentielle, dont les élections auront lieu en novembre aux États-Unis, mêlée à l'épidémie de coronavirus. Donald Trump tweete des allégations à l'encontre du Gouverneur de la Californie est de son anticipation sur le déroulement des élections. "Il n'y a pas PAS MOYEN (ZÉRO!) que le vote par correspondance ne soit rien d'autre que considérablement frauduleux." 

Il y explique que les bulletins de vote seraient ainsi falsifiés par ce biais et les signatures également. "Le Gouverneur de la Californie envoie des bulletins de vote à des millions de personnes, quiconque habite dans l'État, peu importe qui ils sont ou comment ils sont arrivés là." Il "dénonce le Gouverneur de vouloir influencer tous les habitants de son État, "beaucoup d'entre eux n'ont jamais pensé à voter auparavant, comment et pour qui." Puis, il termine en affirmant "ce sera des élections truquées."

Twitter met en garde les internautes

Jusque là, rien d'étonnant. Les accusations et les coups de sang de Donald Trump sont monnaie courante sur Twitter. Beaucoup s'en amusent, d'autres le suivent et certains s'énervent. Manifestement, ça a fini par agacer Twitter. Le réseau social est pourtant connu pour être assez laxiste sur les contenus postés. De nombreuses personnes s'y font harceler sans que la plateforme n'y fasse rien, d'autres publient du contenu inapproprié sans jamais se faire fermer leur compte. 

En tout cas, pour ces tweets accusateurs, Twitter a décidé d'alerter les internautes sur leur contenu. Le réseau social a ajouté la mention "Vérifiez les faits sur vote par correspondance" en dessous. Lorsqu'on clique sur cette phrase, nous sommes renvoyés vers des articles de fact checking à ce propos et des explications de Twitter sur l'ajout de cette mention. Il est notamment écrit "les contrôleurs d'information disent qu'il n'y a pas de preuve que le vote par correspondance soit lié à la fraude électorale." 

Donald Trump veut faire fermer les réseaux sociaux

Donald Trump n'a pas vraiment apprécié la réaction de Twitter et l'a fait savoir. Il dénonce l'ingérence de Twitter des élections présidentielles américaines. Il dit également que le fact checking de Twitter repose sur celles de "Fake News CNN et du Amazon Washington Post." En gros, si on suit Donald Trump, les accusations de fake news à son encontre sont elles-mêmes des fake news. Il accuse également le réseau social d'aller contre la liberté d'expression. Le président américain a par la suite affirmé sa volonté de "réguler, ou fermer" les réseaux sociaux qu'il dénonce de réduire considérablement et volontairement la voix des conservateurs.