MENU
Accueil
Des sportifs français contaminés par le coronavirus dès octobre à Wuhan ?
Écouter le direct
Les athlètes français aux Jeux militaires mondiaux d'été - Wuhan - Octobre 2019 (photo : Armée de Terre)
Les athlètes français aux Jeux militaires mondiaux d'été - Wuhan - Octobre 2019 (photo : Armée de Terre) ©Radio France

Des sportifs français contaminés par le coronavirus dès octobre à Wuhan ?

Les Jeux militaires mondiaux (JMM) ont eu lieu en octobre dernier à Wuhan, berceau chinois de l'épidémie de Covid-19. Certains athlètes ont expliqué être tombés malades en rentrant en France.

Le premier cas officiel de Covid-19 date du 31 décembre 2019 selon les informations rapportées par la Chine à l'OMS. Et si les premières contaminations dataient de quelques semaines, voire quelques mois auparavant ? C'est ce que laissent penser certains témoignages d'athlètes militaires.

Des symptômes semblables à ceux du coronavirus

Le témoignage date pourtant du 25 mars dernier, mais l'information a peiné à se propager. C'est Elodie Clouvel, championne du monde de pentathlon moderne, qui s'est confié à Télévision Loire 7 il y a un mois et demi. Elle était à Wuhan à l'occasion des Jeux militaires mondiaux avec son conjoint Valentin Belaud. "Je pense qu'avec Valentin, on a déjà eu le coronavirus. On a été à Wuhan pour les Jeux mondiaux militaires fin octobre-début novembre, et on est tous tombés malades" a-t-elle déclaré à la chaîne de télévision. Elle explique avoir eu des symptômes étranges, qu'elle n'avait jamais eu avant. Elle parle notamment d'une "grosse conjonctivite", symptôme associé au coronavirus. Comme le virus n'était pas encore connu à l'époque, le couple ne s'est pas inquiété.

Le tennisman Harold Mayot a également été malade en rentrant des Masters juniors à Chengdu au mois d'octobre, autre foyer épidémique chinois où s'est propagé le coronavirus. "Deux jours après être rentré chez moi, à Metz, j'ai été malade que je l'ai très peu été dans ma vie. J'ai eu l'impression que c'était une énorme grippe__." raconte-t-il sur FranceInfo, ajoutant "J'avais comme l'impression d'avoir les poumons pris." À l'époque, son médecin a diagnostiqué une grosse grippe. Le virus n'était pas encore connu.

Des athlètes luxembourgeois ont aussi révélé avoir été malades en rentrant de ces Jeux militaires mondiaux, contractant des symptômes semblables à ceux du coronavirus. Aucun de ces athlètes n'a de certitude sur leur infection au Covid-19 car aucun d'entre eux n'a été testé.

Pas de cas de Covid-19 d'après le ministère des Armées

Le ministère des Armées a réagi à ces déclarations indiquant "il n’y a pas eu, au sein de la délégation française des Jeux militaires mondiaux, de cas déclarés auprès du Service de santé des armées de grippes ou d’hospitalisation pendant et au retour des JMME (ndlr. Jeux militaires mondiaux d'été), pouvant s’apparenter, a posteriori, à des cas de Covid-19." Le ministère tient également à préciser qu'un suivi médical était en place pendant les jeux.