MENU
Accueil
Des cinémas feintent le pass sanitaire avec une limite de 49 spectateurs
Écouter le direct
Les "petites" salles de cinéma ouvrent des séances avec une jauge de 49 personnes - Ghislain & Marie David de Lossy
Les "petites" salles de cinéma ouvrent des séances avec une jauge de 49 personnes - Ghislain & Marie David de Lossy ©Getty

Des cinémas feintent le pass sanitaire avec une limite de 49 spectateurs

Le pass sanitaire est obligatoire pour tous les lieux culturels, certaines salles ont décidé de proposer une jauge à 49 personnes pour permettre au plus grand nombre de venir mais des sanctions tomberont pour les contrevenants.

Après le gel hydroalcoolique, le masque, c'est au tour du pass sanitaire, de faire son entrée dans nos vies. Il a été rendu obligatoire pour se rendre dans les lieux culturels regroupant plus de 50 personnes et si ce chiffre est un détail pour vous, il ne l'est pas pour les exploitants de salles de cinéma, puisque beaucoup de salles, ont décidé de maintenir des séances avec une jauge de 49 personnes afin que les spectateurs puissent y accéder sans pass sanitaire.

Depuis l'allocution d'Emmanuel Macron concernant, entre autre, le pass sanitaire : 

Les personnes de plus de 18 ans doivent présenter, soit une preuve de vaccination, soit un test Covid-19 négatif ou une preuve de contamination récente pour aller au cinéma, au musée ou au théâtre.

Si l'aspect organisationnel est déterminant, ce choix est aussi politique

Cette décision a été prise par les "petites" salles de cinéma, en effet, en temps "normal", les spectateurs ne se bousculent pas et il est assez rare de voir une salle avec plus de 50 spectateurs. Comme l'explique le directeur du Sémaphore à Nîmes (Gard) à La Gazette de Nîmes :

L'été, sauf grosse sortie, il n'y a que rarement plus de 50 personnes par salle.

Le directeur du Carroussel, à Verdun (Meuse) explique à l'Est Républicain, en quoi la soudaineté de l'obligation du pass sanitaire ne leur a pas laissé le choix :

On est pris au dépourvu, ces mesures sont inapplicables.

La logistique a mettre en place est lourde, les petites salles ne disposent pas d'assez d'effectif pour contrôler les pass sanitaire. 

Si l'aspect organisationnel est déterminant, ce choix est aussi politique comme l'explique les gérants du théâtre du Grand-Rond à Toulouse (Haute-Garonne), au Journal Toulousain : Ils entendent montrer leur opposition à "ces décisions unilatérales" qui vont, selon eux, "à l’encontre même des principes d’une vie démocratique".

Des sanctions tomberont si des salles appliquent une jauge de 49 personnes

Une décision qui risque d'être de courte durée puisque la Direction générale de la Santé a précisé à franceinfo que la jauge de 50 personnes est déterminée en fonction de la capacité d’accueil et non du nombre de spectateurs présents, affirme la DGS. 

"Par exemple, dans une salle de cinéma, le pass sanitaire s’applique à partir du moment où cette salle contient plus de 50 places__, même si seulement 10 sièges sont occupés lors d’une séance. Les 10 personnes présentes doivent donc disposer d’un pass sanitaire valide. Par ailleurs, il n’est pas possible pour une salle ayant une capacité d’accueil de plus de 50 personnes d’abaisser sa jauge, sous peine de sanction pour non-application du pass sanitaire."