MENU
Accueil
Le navigateur Mozilla Firefox remplace les insultes misogynes par le mot "guerrière"
Écouter le direct
Mozilla Firefox propose une extension contre les insultes misogynes (photo : Josep Lago)
Mozilla Firefox propose une extension contre les insultes misogynes (photo : Josep Lago) ©AFP

Le navigateur Mozilla Firefox remplace les insultes misogynes par le mot "guerrière"

À l'occasion de la journée internationale des droits de la femme, le navigateur internet Mozilla Firefox a proposé d'installer une extension afin de transformer les insultes misogynes en "guerrière".

Hier, dimanche 8 mars, avait lieu la journée internationale des droits de la femme. Une journée lors de laquelle se déroule généralement beaucoup d'actions, notamment des rassemblements. De nombreuses entreprises, associations, et autres groupes, prennent des initiatives pour prouver leur engagement envers l'égalité hommes-femmes. Le navigateur Mozilla Firefox n'a pas fait exception.  

Mozilla Firefox veut couper "l'herbe sous le pied de la haine sur internet" 

B!tch to Boss en anglais, traduit par De P*tes à Faire des Guerrières, c'est le nom de l'extension que propose d'installer Mozilla Firefox sur son navigateur. D'après l'entreprise, elle "coupe l’herbe sous le pied de la haine sur Internet." Une façon pour ceux qui l'utilisent d'adoucir leur expérience sur internet, même si elle n'arrange en rien la façon d'agir des personnes corrigées. En effet, son rôle est de remplacer les insultes misogynes, de "pu**" à "salo**" en passant par "poufiasse", par le mot "guerrière". Dans la version anglaise, elles sont remplacées par "Boss". "Les femmes sont trop souvent insultées, menacées et rabaissées de façons souvent insupportables, mais malheureusement courantes" déplore Mozilla Firefox, qui espère pouvoir rendre l'expérience internet plus agréable, voire amusante, grâce à cette nouvelle initiative. L'extension compte pour le moment 350 utilisateurs en France. 

Une journée controversée

La journée internationale des droits de la femme est aujourd'hui assez controversée par de nombreuses personnes, et notamment des féministes. Par exemple, l’influenceuse, qui préfère d'ailleurs le terme d'inspiratrice, MyBetterSelf sur Instagram, a posté une photo hier avec trois autres femmes, sur laquelle elles tiennent des pancartes avec écrit "Ce n'est pas un jour, c'est tous les jours." Un message clair donc, pour la jeune femme qui rajoute d'ailleurs en légende "Un jour pour célébrer des droits qui devraient être un combat du quotidien... ça devient juste une excuse marketing de plus pour les marques pour faire vendre." Beaucoup rejoignent son point de vue, mais la mobilisation reste forte pour parvenir à cette fameuse égalité hommes-femmes, et lutter contre les violences faites aux femmes.

View this post on Instagram

« Journée des droits des femmes ». Il y a quelque chose qui me dérange profondément dans cette tournure de phrase. Ok pour avoir un jour où on célèbre les crêpes. Mais un jour pour célébrer des droits qui devraient être un combat du quotidien... Ça devient juste une excuse marketing de plus pour les marques pour faire vendre. Mais je n’ai rien vu passer sur la réalité des droits des femmes aujourd’hui. La réalité, c’est qu’en Europe, même si on a avancé sur de nombreux sujets, les inégalités au travail restent criantes, avec des salaires perçus par les femmes en moyenne 16% inférieurs à ceux des hommes. Que dans le monde, 130 millions de filles ne sont pas scolarisées. Chaque année, 12 millions de mineures sont mariées de force. Plus de 200 millions de femmes ne peuvent pas sortir de leur domicile sans l’accord de leur mari ou de leur père. Sans oublier les violences subies au quotidien par les femmes, qui sont l’une des violations des droits humains les plus répandues du monde. Non, l’égalité des droits n’a pas été atteinte. Oui, il faut se battre pour y arriver. Pas juste un jour. Tous les jours ✊🏼 ______________________________ « International Women’s rights day ». There is something that bothers me a lot with that phrasing. I’m ok with having a day to celebrate pancakes. But having a day to celebrate rights that should be a daily fight... I feel like it is just one more marketing opportunity for brands to sell. But I did not see that many posts today regarding what is the reality regarding Women’s Rights today. That is, that in average, women still earn 16% less than men. That in the world, 130 millions girls are out of school. Every year, 12 millions underage girls are forced to marry. More than 200 millions women cannot go out without their husband or father’s approval. Not to mention violences that women undergo on a daily basis that is one of the biggest rights violation in the world. No, equal rights has not been reached. Yes, we have to fight for it. Not just one day. Everyday ✊🏼 #droitsdesfemmes #womensrights #onveutduvrai

A post shared by Louise 🍒 (@mybetterself) on

À savoir, le rassemblement prévu pour la journée internationale des droits de la femme hier aurait réuni 60 000 personnes à Paris, selon les organisateurs.